L’année 2017 du GF38 : octobre

Ça y est, 2018 est bien là, mais ce n’est pas une raison pour ne pas prendre une double-ration de GF38 ! Suite de notre rétrospective de l’année 2017 dont vous pouvez retrouver les premiers épisodes en bas de cet article. Place maintenant, après la montée, au championnat de National. Épisode 8 : vous reprendrez bien une petite coupe ?

De retour dans le monde amateur, le GF38 a du aussi prendre rendez-vous avec la coupe de France à peine l’automne arrivé. Et comme depuis plusieurs années, Grenoble ne se fait pas piéger par les petites formations. À l’Étoile Sportive de Valleiry, les Isérois cartonnent : 15 – 0. Six buts de Maanane, trois de Belvito, deux de David – pour mettre les attaquants en confiance – et des réalisations de Bengriba, Dady Ngoy, Dieng et Tirard.

Dans la foulée, les hommes d’Olivier Guégan retrouvent le quotidien du championnat avec la réception d’Avranches. Une rencontre débutée dans la douleur pour deux raisons : d’abord en souvenir de la mémoire de Tidiane, une minute d’applaudissements a été respectée, et sur le terrain ce sont les visiteurs qui ouvrent le score. Heureusement, Florian Sotoca égalise avant le retour aux vestiaires avant que le GF ne fasse la différence par deux fois en seconde période. Comme contre Marseille-Consolat. Le passage en 3-5-2, taillé pour les qualités de l’effectif grenoblois, n’y est d’ailleurs pas pour rien, tout comme la forme de Sotoca, décisif. Un succès qui permet à Grenoble de recoller avec le wagon de tête puisqu’après dix journées, le GF38 est quatrième à quatre points du leader seulement.

En coupe de France, le parcours se poursuit aussi après une victoire étriquée, mais suffisante, contre Chasselay grâce à… So-so-so-sotoca. À noter l’arrêt de l’ancien grenoblois, Daniel Jaccard, sur un pénalty de Belvito – et de 4 !

Le mois d’octobre a aussi été les aurevoirs de l’équipe féminine à Lesdiguières. Contre Yzeure, le 15 octobre, elles ont disputé leur dernier match dans leur enceinte. Preuve, s’il en est, que le développement du sport féminin connaît ses limites malgré les efforts du club de valoriser son équipe fanion, à la lutte pour la montée dans l’élite.

Notre rétrospective :

  1. Janvier
  2. Février
  3. Mars
  4. Avril
  5. Mai
  6. L’été (Juin – Juillet – Août)
  7. Septembre

Leave a Comment