Le bilan de la préparation du GF38

Le bilan de la préparation du GF38


Dressons le bilan de la préparation du GF38. Avec un nouveau capitaine à sa barre, le navire grenoblois s’est préparé ces dernières semaines avec un seul objectif en tête : être prêt pour le coup d’envoi du championnat. Cinq matchs ont ainsi été disputés, avec des fortunes diverses sur les résultats et sur la manière. A quelques jours de la première journée de Ligue 2, ce Grenoble a-t-il rassuré ?

Les résultats en un clin d’œil

  • GF38 – Grasse (N2) 0-0

  • Dijon (Ligue 2) – GF38 1-1 (Straalman, sp)

  • GF38 – Villefranche (National) 3-2 (Mombris, Kristinsson et Labyad)

  • Clermont (Ligue 1) – GF38 0-0

  • Saint-Étienne (Ligue 1) – GF38 2-1 (Diallo)

>> Abonnez-vous à notre chaine Youtube

Une assise défensive solide

En prolongeant ses défenseurs pendant ce mercato, Grenoble s’est assuré de conserver son axe fort des précédentes saisons. La préparation a confirmé que le GF38 serait dur à bouger. Maubleu (Clermont) et Salles (Dijon) ont montré qu’ils étaient déjà en forme. La charnière Monfray – Nestor n’a rien perdu de sa complémentarité et on a retrouvé un Mombris très en jambes.

Le nouvel entraîneur Maurizio Jacobacci a également surtout insisté pendant les amicaux sur son animation défensive, cherchant à mettre en place un bloc compact et travailleur. La première demi-heure contre l’ASSE a été à ce titre très réussie.

Quelques ombres planent malgré tout, même si rien d’alarmant ou d’impossible à corriger. Si Straalman est plus qu’un n°3, il manque peut être un 4ème DC pouvant apporter plus de garanties que Sylvestre-Brac en cas de pépins longue durée avec un des titulaires.

La blessure de Gaspar n’a pas permis de voir si l’ancien monégasque avait retrouvé son niveau de la première partie de saison de l’an passé. Néry a fait le taff mais on reste malgré tout loin de ce que peut apporter Jordy quand il est à 100%.

A gauche, on pouvait imaginer Abdallah commencer à s’installer dans la peau du n°1. Mais, au-delà du niveau de Mombris, l’ancien de l’ESTAC s’est montré loin des promesses affichées l’an dernier, avec trop d’erreurs défensives préjudiciables à ce niveau.

Un milieu en construction

C’était à nos yeux le grand chantier de l’été avec les départs (Benet, Tapoko) et les possibles départs (Pickel). Le début de la préparation a confirmé nos craintes, avec la blessure du Suisse notamment, la méforme de Belmonte et le mystère Kokhreidze qui n’aura pas disputé la moindre minute des amicaux. Mais ces dernières ont été en très grande partie levées ces derniers jours.

Avec les arrivées de Marchand (déjà à son avantage contre Saint-Étienne et qu’on placerait déjà bien dans la catégorie « révélation » de la saison) et l’officialisation ce lundi d’Orjes Bunjaku le secteur s’est densifié et le possible départ de Pickel est d’ores et déjà comblé. On a retrouvé le Anthony Belmonte de fin de saison dernière face aux Verts. Ce samedi, il a affiché un énorme volume de jeu et la capacité de mettre l’équipe dans le bon sens.

Florian Michel a lui confirmé pendant toute la préparation qu’il était une option, a minima ponctuelle, et qu’il faudrait compter avec lui cette saison. Et Manu Perez retrouve petit à petit toutes ses sensations. On ne le sent pas encore à 100%, c’est légitime après sa longue blessure et une prépa à encaisser, mais le Grenoblois monte en puissance.

Le tout mis bout à bout, ce milieu, s’il est encore en phase de construction vu les arrivées tardives et les blessures, a une sacrée gueule sur le papier. Ainsi que de la profondeur alors que Pickel n’est pas parti et que Kokhreidze finira bien par pointer le bout de son nez.

Une attaque à la peine

Finalement c’est plutôt sur le secteur offensif que se sont reportées nos inquiétudes au moment de dresser ce bilan de la préparation du GF38. Achille Anani blessé dès le début de la préparation aura manqué l’intégralité des amicaux. Moussa Djitté par encore remplacé, les pointes utilisées n’ont guère apporté de certitudes. Kristinsson a marqué. Mais ne semble pas dans les plans de son nouvel entraîneur. Ce dernier déplore son manque de puissance notamment.

Un constat qu’il a partagé pour Henen qui n’a pas profité de cette intersaison et du départ de Willy Semedo pour davantage s’imposer. Ondaan ne devrait pas faire long feu dans les Alpes alors qu’il est difficile d’émettre un vrai jugement sur Olivier Boissy qui n’a joué que 45 minutes même s’il a réussi à faire des choses intéressantes, dans un profil qui convient mieux à ce qu’attend Jacobacci de son 9.

Les deux satisfactions se nomment Ravet et Diallo. Hic : le premier sera suspendu face au Paris FC et surtout les deux sont plus à l’aise à droite. Un excentré gauche pourrait encore arriver au club, tout comme un attaquant de pointe. En attendant, aux présents d’en profiter pour montrer en championnat qu’ils peuvent être des solutions viables sur le long terme.

Des jeunes intéressants ?

Victor Trento (qui s’est malheureusement blessé), Sofiane Belkheir et Zinedine Labyad ont profité de leurs minutes de jeu pour se mettre en évidence. De là à faire des éléments de la rotation en Ligue 2 ? A notre sens pas pour le moment (jurisprudence Renoud). Mais leur niveau est déjà une excellente nouvelle pour la réserve. A eux de continuer leur progression pour aspirer à davantage. Ils ont montré qu’ils avaient un bon potentiel.
Les cas Sylvestre-Brac et Cissé sont un peu différents. Ce dernier a montré de bonnes choses. Mais il va être compliqué de se faire une place au sein du milieu isérois. Comme l’an passé le premier semble loin du niveau du trio de DC. Il part donc de loin pour bousculer la hiérarchie en cours de saison pour gratter du temps de jeu.

En conclusion de ce bilan de la préparation du GF38

Grenoble a d’abord rassuré par sa solidité défensive. Ensuite par une densification (qualitative) et une montée en puissance de son milieu de terrain. Le GF38 semble en revanche moins bien armé devant. Il est notamment handicapé par l’absence d’Anani. Des recrues sont également toujours espérées dans ce secteur.
Ceci étant dit, il n’est pas inutile de rappeler que la vérité d’une préparation n’est pas toujours celle de la compétition. L’exemple de Clermont l’an passé (défaite 4-0 contre Grenoble et campagne d’amicaux globalement moyenne) le démontre parfaitement

  1. […] Le bilan de la préparation du GF38 – 20/07/2021 […]

Leave a Comment