[Régional 1] La réserve du GF38 n’a plus le choix

[Régional 1] La réserve du GF38 n’a plus le choix

Les trois coups du championnat Régional 1 seront donnés ce week-end. La réserve du GF38 de Frédéric Guéguen, de retour à Grenoble cet été, ne peut nourrir qu’une seule ambition : accéder à la N3. Une étape primordiale dans le développement du club. Le technicien dispose de moyens considérables. L’obligation de résultats n’en est que plus grande.

Découvrez les meilleurs casinos notés et évalués ici

Le GF38 B n’a ENCORE plus le choix, a-t-on été tenté d’écrire. La rengaine était en effet également sortie l’an dernier, avant le coup d’envoi de la saison. De notre côté, nous en avions même fait l’objectif prioritaire du club. Faire monter l’équipe réserve en National 3, pour réduire l’écart avec la Ligue 2. Ainsi gagner en attractivité (interne et externe) et offrir aux jeunes du club un niveau leur permettant de progresser.

Sportivement il a d’ailleurs été atteint. Si son expérience dans les Alpes a souvent été décriée, Hakim Aibeche a pourtant rempli son contrat sur les terrains de R1. Comme nous vous l’avions en effet expliqué, sans ses 7 points de pénalité (pour retard de paiement et problème de qualification de KK9 sur un match, pour simplifier), son équipe montait en tant que meilleur deuxième. Grenoble ne peut pas moins bien faire cette saison.

Comme des pro’

A la tête de l’équipe, une figure bien connue a fait son retour : Frédéric Gueguen. Non seulement pour entraîner l’équipe B mais aussi pour être au cœur du projet du futur centre de formation. Si celui ci finit par sortir de terre un jour.

Pour les plus jeunes « Fred » a d’abord été un gardien talentueux, qui a évolué au GF38 entre 2000 et 2002, laissant d’excellents souvenirs.
Il a ensuite été l’adjoint d’Olivier Guégan sur le banc isérois lors de la saison 2016-2017 (montée en National), tout en dirigeant l’équipe réserve qu’il a fait remonter en Régional 1. Il a ensuite rejoint Le Havre puis Toulouse avant de faire son retour au club cet été. Pour finalement reprendre là où il s’était arrêté.

L’effectif de la réserve du GF38 a pas mal bougé cet été. Quelques cadres sont restés (Jurine, Berizzi, Gourgand, Belbey) et le groupe s’est enrichi d’éléments ayant évolué plus haut. Certains ont fait une partie de la préparation Ligue 2 : Aziz Bouzit (N3, Limonest Saint-Didier), Maxence Renoud (N3, Montceau) et Paul Bourdelle (contrat pro pour ce dernier mais 3e gardien du club, N3 Paris FC). En montrant de belles choses d’ailleurs. Arrivé en cours de saison l’an passé, Souleymane Cissé peut également se classer dans cette catégorie.

Les autres recrues estivales sont : Théo Cozzi Buet (arrive de Strasbourg, N3), Mathieu Jacob (arrive du Stade Rennais, N3), Lorenzo Dosso (arrive de Mouscron, BEL), Jarrison Gaspar (arrive de Vaux-en-Velin, N3), Dédé Nandju (arrive de l’AJ Auxerre, N3) , Orphé Mbina (arrive de Béziers, N1)

A cela il faudra rajouter les descentes du groupe pro’ : Goteni, Abdallah ou encore un milieu défensif pourraient régulièrement intégrer l’équipe, au moins pour les matchs à domicile qui se joueront le dimanche, compte tenu de l’effectif Ligue 2.

Mais la plus grande nouveauté résulte finalement dans le « traitement » accordé à celui que l’on appelle désormais « groupe élite post-formation ». Entraînements quotidiens pour des joueurs qui ne font que du foot et qui auront pour objectif personnel de signer un contrat pro’, staff élargi (Bengriba adjoint de Guéguen, un kiné dédié etc.), locaux aménagés au Stade des Alpes…

Une compétition relevée

Tous les moyens ont donc été donnés à cette réserve du GF38 pour atteindre les objectifs fixés… même si la vérité du terrain restera l’ultime juge cette année encore.
La poule de Régional 1 dans laquelle évolueront les réservistes est sans doute la plus compliquée depuis plusieurs saisons. Outre des derbys attendus face à Échirolles et Seyssinet, Grenoble devra faire avec d’ambitieux promus (Villefranche, Annecy, FC Lyon) et des équipes aux dents longues (Chassieu Décines, Bourg-Péronnas B, Valence).

Les matchs amicaux sont difficiles à décrypter entre une confrontation face à une équipe mixte de Clermont au Stade des Alpes, une ballade face à une réserve de Villefranche très rajeunie et deux « derbys » dans lesquels les coéquipiers de Pape Ndiaye auront montré de très belles choses mais aussi de plus inquiétantes.

Seul le premier méritera son ticket pour le N3. La réserve du GF38 devra composer avec une énorme cible sur le dos. Celle de grand favori. Tous les coachs que nous avons interrogés sont unanimes sur cette étiquette. Pas la plus facile à assumer, mais la réserve du GF38 n’a plus le choix.

A quoi pourrait ressembler l’équipe

GF38 B : Bourdelle – Jurine, Goteni, Dosso, N’Diaye (/Abdallah) – Cissé, Nandju, Belbey (/descente L2/Ja. Gaspar) – Bouzit, Mbina (/Gourgand), Renoud.

Leave a Comment