Olivier Guégan (GF 38) : « Pas d’épouvantail ou d’équipe décrochée dans ce championnat »

Olivier Guégan (GF 38) : « Pas d’épouvantail ou d’équipe décrochée dans ce championnat »

Retrouvez la réaction d’Olivier Guégan, entraîneur du GF 38, avant la rencontre contre Chambly, ce jeudi soir au stade des alpes, en match avancé de la quinzième journée. Seizièmes de National 1, les Oisiens restent cependant sur une série de quatre matchs sans défaite toutes compétitions confondues et ne sont donc pas un adversaire à prendre à la légère.

« Franchement, c’est une division dans laquelle tout le monde est capable de battre tout le monde. Il n’y a pas d’épouvantail ni d’équipe décrochée, Chambly a mal débuté le championnat mais ils ont très bien réenclenché et reste sur quatre matchs sans défaite. Sur cette série, ils n’ont encaissé qu’un but et en ont marqué une paire : ils étaient malades, ils commencent à se soigner. C’est une équipe athlétique avec un jeu vertical, donc il va falloir se méfier. 

La victoire contre Tarbes a fait du bien mais c’est surtout nos neuf derniers matchs où l’on est invaincu. On veut poursuivre notre série. On a retrouvé la victoire à la maison le week-end dernier, même si ce n’est pas la même compétition, c’est toujours important de gagner chez soi. 

On va subir les conditions de jeu, c’est une période de l’année où les terrains sont compliqués. Le club fait le nécessaire pour qu’on ait un terrain digne de ce nom, maintenant s’il neige, si ça gèle, on sera forcément en difficulté par rapport à la pelouse. Moi ce qui me fait le plus peur, c’est l’enchaînement des matchs de football et de rugby à cette période de l’année et j’espère qu’on ne laissera pas de plumes en route à cause du terrain. Il y aura le match de Concarneau mais même pour la suite… l’idéal, ce serait, comme pour beaucoup de clubs de haut niveau, d’avoir une pelouse hybride chauffée qui peut marier du football et du rugby. Sachant qu’on a deux clubs dans le même stade, ce type de pelouse va devenir indispensable et faut prendre la question très sérieusement. 

L’année dernière, on a fait une deuxième partie de saison quasi sans faute, on a enchaîné les très bons résultats. On avait mal enclenché contre Fréjus mais ça avait fédéré pour la suite. 2017 peut être très bonne si on réussit bien nos trois derniers matchs ! »




Leave a Comment