GF38 : à nouveau conquérant face au SM Caen ?

GF38 : à nouveau conquérant face au SM Caen ?

Pour le compte de la 32ème journée de Ligue 2, les footballeurs du GF38 accueilleront le Stade Malherbe Caen ce samedi 10 avril au stade des Alpes. Face à des Normands mal en point(s), les joueurs de Philippe Hinschberger devront afficher l’état d’esprit conquérant qui leur a fait défaut ces dernières semaines.

>>> A LIRE : Le GF38 est en train de tout gâcher

Sur un air de revanche

La thématique de ce Grenoble – Caen n’est pas très compliquée à trouver : la revanche. Les partenaires de Jérôme Mombris se doivent déjà une revanche à eux-mêmes et à leurs supporters après le match nul concédé face à Châteauroux. Ne pas gagner face à la lanterne rouge de Ligue 2 après avoir mené 2-0 et être en supériorité numérique relève de la faute professionnelle. Au sein du club, certains n’ont d’ailleurs que peu goûté le visage présenté par les Dauphinois samedi dernier. Et l’ont fait savoir. Au-delà du résultat – on ne s’attend évidemment pas à ce que les Grenoblois gagnent chaque semaine – c’est la manière qui a déplu. Le manque de caractère criant et l’ inhabituelle fébrilité ont pénalisé l’équipe. Est-ce que le message est passé ? Réponse ce samedi mais la venue de Malherbe tombe plutôt bien.

Il y a en effet aussi une revanche à prendre face à Caen, suite au match aller. Déjà purement sportive avec ce nul concédé suite à un penalty inexistant après un tacle pourtant parfait de Loic Nestor. Ensuite, un peu moins sportive, suite aux incidents qui ont émaillé l’après-match. Tous les acteurs ne seront pas présents samedi mais, à Grenoble, on n’a pas oublié. Il faudra néanmoins trouver l’équilibre pour faire payer la note uniquement via le résultat. L’excès de nervosité affiché samedi dernier doit lui aussi s’effacer pour faire place à une meilleure agressivité.

De l’importance de bien démarrer

Une statistique intéressante : le GF38 n’a jamais perdu cette année quand il a ouvert le score. Il s’est même imposé 11 fois pour seulement 4 nuls concédés. Cela répond bien sûr à une forme de logique mais comparativement le bilan de Caen, par exemple, quand il a ouvert le score est nettement moins flatteur avec 5 victoires, 4 nuls et 2 défaites.
Deux choses en complément de cette donnée :

  • ces dernières semaines l’équipe d’Hinschberger a plus souvent dû courir après le score. Et même si les résultats n’ont pas forcément été mauvais derrière (on pense à la victoire à Nancy), c’est forcément plus usant à tous points de vue.
  • Grenoble a concédé 4 nuls après ouverture du score… dont 2 au cours des 3 dernières journées ! C’est donc une petite nouveauté dont on se serait bien passé. A noter que le match aller à Caen correspond à un 3ème cas, le dernier étant à Sochaux… où Grenoble jouait à 11 contre 10.

En première partie de saison le GF38, au stade des Alpes, parvenait souvent à trouver l’ouverture en début de match, en tout cas en première période (contre Toulouse, Ajaccio, Valenciennes, Nancy, Dunkerque, Le Havre).
En 2021 cette tendance a totalement disparu : les réceptions d’Auxerre (79e, 93e), Chambly (68e, 91e), Guingamp (56e, 91e), Niort (84e) et Pau (66e) le démontrent. Le seul match où Grenoble est parvenu à faire trembler les filets lors du premier acte était contre la Berrichonne. Et il a fallu passer par deux missiles de Moussa Djitté et Jessy Benet, les deux seules frappes cadrées de la première mi-temps, après 25 premières minutes sans réelles occasions.

Alors samedi il faudra peut être moins réfléchir. Moins calculer. Et aller bousculer cette formation normande en difficulté. Marcher sur les adversaires d’entrée de jeu. Se montrer conquérant. Cela ne suffira pas à gagner toutes les batailles. Mais, au-delà d’une éventuelle accession, c’est ce dont se souviendra, ou pas, la mémoire collective.

La « Ouest » se plaît à rappeler que les Grenoblois sont toujours là. Désormais, il n’appartient plus qu’aux joueurs du GF38 de répondre présent.

  1. […] Lire la suite […]

Leave a Comment