Le GF38 est en train de tout gâcher

Le GF38 est en train de tout gâcher

La réaction nous a fait un peu tiquer. A l’issue du match nul concédé face à Châteauroux, Yoric Ravet a parlé de bonne piqûre de rappel. Dans l’absolu, on ne peut pas lui donner tort. Le GF38, pour un prétendant à la lutte pour l’accession en Ligue 1, a manqué de trop de choses (efficacité, conviction, sérénité…) face à la lanterne rouge. C’est donc un rappel utile : les Grenoblois doivent mettre davantage d’ingrédients s’ils veulent s’offrir une fin de saison riche en émotions.

Notre désaccord se situe sur la récurrence de ce genre de discours, entendu peu ou prou depuis la défaite à Ajaccio qui, de facto, annule donc la thèse de l’accident.
Une multiplication qui nous amène à penser que le « mal » est peut être un peu plus profond qu’un épisodique passage à travers. Et qu’il faudra un peu plus qu’une petite piqûre pour guérir le patient grenoblois qui, après une première partie de saison prometteuse, grille ses jokers à tout va depuis quelques mois…

2021 : Annus Horribilis ?

Plus qu’une fébrilité, psychologique et/ou physique, à l’amorce du sprint final, les difficultés alpines nous semblent remonter au début de l’année 2021.

Regardons en premier lieu les résultats. L’équipe de Philippe Hinschberger était première à la trêve avec un total de 34 points en 17 matchs joués. Soit 2 points par rencontre. Depuis, les coéquipiers de Mombris ont pris 20 points en 14 matchs (seulement 9ème équipe de Ligue 2), soit 1,42 points par match. En terme de résultats, la différence est donc importante. C’est encore plus flagrant à domicile avec 11 points en 7 matchs joués en 2021 contre 22 en 8 rencontres au Stade des Alpes lors de la première partie de saison.

En conservant ce rythme, Grenoble prendrait 10 points de plus et finirait avec 64 points. Ce qui serait toutefois largement suffisant pour rester dans le Top 5 si Sochaux (22 points en 2021) et Auxerre (17 points en 2021) conservaient eux leur rythme 2021. Paris (23 points) finirait par contre un point devant.

Au-delà des résultats, la manière inquiète (encore) davantage. On peut considérer en effet qu’une partie des résultats obtenus depuis janvier est flatteuse au vu du contenu mis par Grenoble dans ses matchs (voir le détail des résultats en 2021 en fin d’article). La force de réaction des joueurs d’Hinschberger est louable et a procuré de belles émotions. Mais être dans la ré-action implique des situations négatives préalablement.

Recherche cadres désespérément

Le GF38 pêche offensivement, malgré un Moussa Djitté qui sur ce plan là a marqué quelques buts hors du commun ces dernières semaines. Avec seulement 16 réalisations lors des 14 derniers matchs, la moyenne iséroise a chuté. Cela résulte de quelques purges (Amiens, Paris) où l’animation offensive a été inexistante mais aussi d’un manque d’efficacité quand dans le jeu c’est un peu mieux (seulement 4 tirs cadrés contre la Berrichonne samedi dernier par exemple).
Le GF38 est également moins solide défensivement, avec quelques manquements auxquels il ne nous avait pas habitué. Le premier but de Châteauroux samedi, qui a totalement relancé des visiteurs menés 2-0 et réduits à 10, est un scandale d’attentisme et d’erreur de marquage. Hinschberger pointait ces petits manques d’attention de plus en plus récurrents avant le match. Peu probable qu’il ait été très satisfait de la réponse apportée sur le terrain par ses joueurs.

La grande question est bien évidemment « pourquoi ? » La réponse n’est probablement pas unique. Il s’agit d’un cumul de raison (pelouse du stade, conditions d’entraînement, tactique décryptée, revenants moins dans le rythme, blessés, mental…).
S’il appartient en premier lieu au staff de trouver la ou les solutions, les joueurs vont eux aussi devoir se responsabiliser. Peut être qu’il manque de leaders et d’un peu de caractère à cette équipe. On ne peut pas demander à Charles Pickel, à peine 23 ans, d’être celui là ou d’être l’unique à endosser ce costume. Loic Nestor essaie de parler sur le terrain mais c’est insuffisant. On peut espérer que les retours de Brice Maubleu (même si Esteban Salles fait le travail, il ne dégage pas le même calme et n’a pas le même vécu que le capitaine grenoblois) et Manu Perez apportent un petit surplus de leadership. On attend plus de Jérôme Mombris, Yoric Ravet et Adrien Monfray qui sont des joueurs de caractère. Jessy Benet doit aussi davantage s’affirmer. Il est le leader technique de l’équipe, mais un leader trop effacé. Il y a donc de quoi faire au sein de ce groupe et c’est bien pour ça qu’on a parfois envie de leur crier « réveillez-vous ! »

Car c’est sûrement le plus grand paradoxe de cette saison. Un GF38 9ème, qui aurait navigué toute la saison dans le ventre mou du classement, n’aurait pas suscité autant de frustration. Les Grenoblois ont fait naître des attentes et, avec elles, des exigences. Mais les Grenoblois sont en train de tout gâcher. En train, les mots restent importants. Rien n’est inéluctable. Et même si la Ligue 1 n’était pas au bout du chemin, rien ne serait pire que le sentiment de ne pas avoir tout fait pour y accéder.


Les résultats en 2021 :

  • Clermont – GF38 3-0

  • GF38 – Auxerre 2-2 : nul arraché dans le temps additionnel

  • Toulouse – GF38 2-0

  • GF38 – Chambly 2-0 : match décanté sur un cf de Ravet

  • Ajaccio – GF38 2-1

  • GF38 – Guingamp 2-1 : victoire arrachée en toute fin de match

  • Valenciennes – GF38 0-1 : csc improbable de Ntim

  • GF38 – Amiens 0-0

  • Nancy – GF38 1-2 : victoire arrachée en toute fin de match

  • GF38 – Niort 1-1

  • Le Havre – GF38 0-2 : meilleur match des Grenoblois en 2021

  • GF38 – Pau 1-1 : nul concédé en toute fin de match

  • Paris FC – GF38 2-0

  • GF38 – Châteauroux 2-2

2 Comments on this Post

  1. GARATTONI

    Super article !!!!
    Avec mes collègues abonnés c’est exactement ce que l’on ressent ou pense.
    Merci d’avoir mis sur le papier ce que pas mal de gens voient.
    C’est quand même bizarre,…depuis que Max Marty a annoncé je sais plus sur quel média que le GF38 n’avait pas les moyens de monter… et bien depuis cette émission les gars ne jouent plus de la même manière 🙁
    Et puis y a marre de ce discours de bisounours !!!
    Encore bravo pour votre article !
    Nazario GARATTONI

    Répondre
  1. […] Le GF38 est en train de tout gâcher – 2 jours […]

Leave a Comment