Frédéric Guéguen (GF38 B) : « une reprise début mars est utopique »

Frédéric Guéguen (GF38 B) : « une reprise début mars est utopique »

Stoppée net fin octobre 2020, en raison de la pandémie de Covid-19, la réserve du Grenoble Foot 38 a repris les entraînements et espère retrouver rapidement la compétition. Nous avons pu en discuter avec le coach, Frédéric Gueguen.

Si le football professionnel a résisté au deuxième confinement, cela n’a pas été le cas des championnats amateurs. Quatrième de Régional 1 après seulement trois journées disputées, le GF38 B a dû s’arrêter. Une période compliquée où « on a fait comme tout le monde, on a subi ce deuxième confinement », déclare Frédéric Gueguen. Dans l’attente des décisions gouvernementales et de la Fédération française de football, il a voulu garder un certain lien avec ses joueurs : « on donnait aux joueurs chaque début de semaine un programme d’exercices avec ou sans ballon. On s’est créé des groupes de discussions pour échanger. » Le groupe élite post-formation s’est donc réinventer, et lorsque l’autorisation de reprendre les entraînements – sous certaines conditions – a été donnée fin novembre, le coach « a pris une petite semaine d’analyse avec le club pour voir comment on pouvait fonctionner ».

« On s’adapte »

Le 7 décembre, les joueurs grenoblois ont repris les entraînements « dans le respect des règles sanitaires préconisées par le gouvernement et la Fédération », que nous détaille coach Gueguen : « c’est-à-dire, un maximum de distanciation sociales, gestes barrières, les choses comme ça. On a fermé nos vestiaires et on demande aux joueurs de venir directement sur le lieu d’entraînement afin d’éviter un maximum de contacts. » Des contraintes qui ont obligé le staff à « réfléchir différemment les entraînements, avec beaucoup de travail technique, analytique, des conservations… On a agrandi les distances, créé des zones. » poursuit l’entraîneur de la réserve iséroise, très vigilent sur le respect des mesures barrières.

« On essaye de grappiller des informations, on attend les décisions gouvernementales et de la Fédération »

Interrogé sur un éventuel retour à la compétition, Frédéric Gueguen a déclaré être « comme tous les footballeurs français, sans nouvelles ». La Fédération française de football a annoncé espérer un retour des compétitions amateurs début mars. Mais pour l’entraîneur grenoblois, on en est loin, « après trois mois d’arrêt, il est dangereux de dire qu’un mois de préparation suffira » soupire le coach avant de poursuivre, « pour moi, une reprise des championnats début mars est à l’heure actuelle utopique ».

« Pas pouvoir disputer un seul match amical, c’est pesant »

Une absence de compétition « pesante » pour le groupe élite car « faire des exercices où il y a peu d’opposition, ce n’est pas le foot. Le foot c’est un sport de contact, où les contacts existent. Alors d’un côté, c’est bien, ça fait travailler autre chose. Mais on n’est pas dans le vrai football » explique Gueguen. S’il veut « maintenir tout le monde dans les bonnes dispositions physiques et mentales », le coach reconnait que « tout cela est pesant pour les joueurs, le staff… ». Il s’estime toutefois « chanceux d’avoir un bon groupe, des gamins qui aiment le foot » et qui restent donc pleinement concentrés sur les objectifs du groupe.

  1. […] Vous pouvez également lire notre entretien avec Frédéric Guéguen réalisé la semaine passée. […]

Leave a Comment