Sergio Rojas : « Je n’oublierai jamais tout l’amour que les supporters du GF38 m’ont donné »

Sergio Rojas : « Je n’oublierai jamais tout l’amour que les supporters du GF38 m’ont donné »

Grenoble c’est l’Argentine ! Et le GF38 c’est Sergio Rojas, à jamais dans le cœur de tous les amoureux du club. Nous avons pu interroger l’attaquant qui réside aujourd’hui à Buenos Aires. El idolo de la Finet a partagé avec nous ses souvenirs de Grenoble et nous a dit quelques mots sur son actualité… toujours un peu en lien avec le GF38 comme vous le constaterez. Un grand merci au passage au manager du club grenoblois Max Marty pour la mise en contact.




Sergio Rojas, cela fait maintenant 13 ans que vous avez quitté Grenoble et la France, quels souvenirs gardez-vous de la capitale des Alpes ?

Sans aucune hésitation je dirais que ce que je garde le plus en souvenir c’est tout l’amour que m’ont apporté les gens au GF. Mais plus que tout, j’aimerais souligner celui que m’ont apporté los hinchas (supporter en porteño, espagnol parlé en Argentine, ndlr) à chaque rencontre que j’ai eu la chance de jouer.

Un but en particulier vous a marqué ?

(Rires) Pour être classique je vais bien entendu parler de mon retourné acrobatique contre Saint-Étienne. Je me souviens du geste évidement, mais je me souviens surtout de la réaction du public, c’était juste incroyable.

Avec qui avez-vous tissé le plus de liens au GF 38 ?

Je me souviens avoir été proche avec Thierry « Tití » Debes le gardien et Robert Malm avec qui je jouais en attaque. Sinon au niveau des dirigeants… Je me souviens de Max Marty, d’Alain Fessler et d’Alain Michel. Sans oublier le kiné Francis Hatchikian à qui je dois de nombreuses présences sur le terrain grâce à ses soins !

Un mot pour los hinchas (les supporters) du GF 38 ?

Je ne peux rien leur dire, seulement les remercier du fond du cœur de m’avoir accepté depuis le premier match. Jamais ne n’oublierai tout l’amour qu’ils m’ont donné et que j’ai tâché de leur rendre match après match.

Pour prendre des nouvelles, que faite-vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui je suis revenu dans mon pays d’origine en Argentine à Buenos Aires. Je suis toujours lié au football puisque je tiens une petite école de foot où je te tâche d’enseigner tout ce que le monde du ballon rond m’a appris et m’a apporté de merveilleux.

Avez-vous encore des contacts avec le GF 38 ?

Oui. Parfois Max Marty m’appelle et me demande mon avis sur quelques joueurs du championnat local. Ce n’est pas grand-chose mais ils savent qu’ils peuvent compter sur moi pour aider le GF 38 à continuer de croitre.

Un petit mot pour la fin ?

Je transmets mes salutations à toutes les personnes, anciennes et nouvelles, du GF 38 et j’en profite aussi pour leur communiquer ma joie de voir le GF 38 revenir en Ligue 2 au niveau professionnel. Je vous transmets tout mon amour et vous souhaite beaucoup de réussite !

Recueilli et traduit par Sébastien Allec

  1. […] joueurs (et quels joueurs!) arriveront du club belge : Bertin Tokéné et Sergio Rojas (> notre interview de l’attaquant argentin). Ce mercato 2002 est d’ailleurs une bonne cuvée puisque débarqueront également dans les […]

Leave a Comment