Orage et des espoirs : les points à retenir après GF38 – Nîmes

Orage et des espoirs : les points à retenir après GF38 – Nîmes

Les footballeurs du GF38 ont signé leur second succès de la saison face à Nîmes en inscrivant 3 fois plus de buts en une soirée que depuis le début de la saison. Retour sur les enseignements à retirer d’une soirée où tout ne fut pas parfait mais au terme de laquelle on peut être confiant pour la suite.

Un nouveau système mis en place

Pour la première fois de la saison, Grenoble a joué en 352 (/532) face aux Crocos. Une option décidée « dans le bus en revenant d’Annecy » a révélé Vincent Hognon après le match. Un système loin d’être exploité à sa pleine mesure mais qui a tout de même permis de s’appuyer sur les points forts du moment.
Le premier intérêt fut de densifier l’axe défensif privé de Nestor et Monfray en alignant 3 axiaux. Ce fut plutôt efficace sur les phases de possessions nîmoises, le plus souvent stériles, même si le tout début de la seconde période a été plus compliqué. Grenoble a finalement pris ses deux buts sur des phases arrêtées (corner, penalty).
Ce système permet aussi théoriquement de pouvoir aller chercher plus haut l’adversaire avec 7 joueurs (les 2 attaquants et les 5 milieux) potentiellement dédiés au pressing. Mais là, les deux pistons se sont surtout attelés à des tâches défensives avec une participation offensive très réduite – à titre d’exemple les Grenoblois ont moins centré ce mardi qu’à Annecy. On devrait d’ailleurs à ce titre davantage parler d’un 532.
En revanche le dernier aspect du système a été bonifié dans les grandes lignes : Meissa Ba et Bamba ont clairement profité de ce schéma là. Le premier a trouvé un appui de proximité extrêmement bien utilisé compte tenu de son intelligence de jeu (cf but de Correa). Le second a eu moins de repli défensif à faire que quand il évolue sur un côté d’une part et d’autre part a bénéficié de plus de liberté et donc d’espace. L’entente des deux a été excellente. Maintenant il a malgré tout fallu un exploit de Bamba pour décanter le situation. Il faudra s’extraire de cette dépendance. Grenoble a les armes pour le faire mais le chantier reste conséquent.

Confiance faite aux jeunes

Les trois buts d’attaquant vont faire du bien aux têtes des concernés. La gestion psychologique de VH de ses joueurs a d’ailleurs toujours l’air excellente. De voir Bamba venir se jeter dans les bras de son entraîneur est tout sauf anodin.

Au crédit du technicien également sa confiance accordée aux jeunes. Il avait prévenu la veille : « je n’ai pas peur de faire jouer quelqu’un de 18 ans ». Après Okardi à Annecy, Yameogo (une passé dé pour Meissa Ba mais aussi un pénalty concédé) et Isola ont eu un peu de temps de jeu. Cela offre un peu de profondeur et de solutions en ces temps où les absents sont nombreux. Si l’apprentissage est parfois difficile, cela reste une étape nécessaire et ces minutes en pro sont des accélérateurs de progrès en plus d’être des signaux forts à destination des joueurs qui évolueront principalement avec la réserve.

Ngando et la prise d’information

Son cas a fait (un petit) débat : Axel Ngando a-t-il réussi son match ou pas. Vu sa réaction à sa sortie, lui aurait aimé faire mieux. Il a eu effectivement du déchet et a eu du mal dans les duels. Mais nous vous invitons, si vous pouvez être présent au stade lors d’un prochain match, à l’observer quand il est loin du ballon. Il cherche toujours dans un premier temps à offrir la meilleure option au joueur avec le ballon. Et il regarde déjà où se trouvent partenaires et adversaires avant d’avoir reçu la passe, de sorte à s’orienter dès la première touche (ou à orienter le ballon) et ainsi à fluidifier fortement le jeu. Ngando « sent » le jeu selon l’expression consacrée. Mais pour le moment ses partenaires ne le trouvent pas assez.

Un dernier mot pour finir – vous pouvez voir notre débrief du match en fin d’article pour plus de détails – sur Flo Michel encore une fois excellent, dans son registre très particulier. Jamais dans les plans et très vite indispensable. Sa relation avec Ngando promet. Il y a eu un bel orage ce mardi soir. Mais se sont bien plusieurs motifs d’espoirs qui ont alimenté le reste de la nuit.

  1. […] Orage et des espoirs : les points à retenir après GF38 – Nîmes – il y a 3 heures […]

Leave a Comment