Les bons coups du mercato

Les bons coups du mercato

Ils sont libres et constitueraient, à nos yeux, une plus-value intéressante à l’effectif actuel du Grenoble Foot 38. N’hésitez pas à vous mettre vous aussi dans la peau d’un recruteur et à nous donner vos idées de recrues en commentaire.




Le disparu : Yohann Rivière

Bientôt 33 ans. Une longue carrière disputée très principalement en Ligue 2 (+ de 300 matchs à Istres, Guingamp, Vannes ou encore le Havre et 71 buts inscrits) mais c’est en L1 qu’il jouait l’an passé du côté de Dijon – en tout cas des bouts de match avec 151 minutes de temps de jeu en 14 apparitions (soit une moyenne de 10 minutes par match), pour un but marqué. Doit-on vraiment préciser que son principal atout est son expérience du haut-niveau – profil aujourd’hui absent au GF38 avec très peu de joueurs qui ont connu la L2.
Pourquoi titré le « disparu » ? Déjà parce que l’expérimenté était pris par un autre joueur 😉 et ensuite parce que depuis l’annonce de son départ de Dijon fin mai dernier, plus aucune nouvelle n’a été donnée sur lui. Il ne fait partie d’aucune rumeur, n’a été annoncé nulle part… Va-t-il mettre fin à sa carrière ou se mettre à la recherche d’un dernier défi ? Il n’a jamais disputé un match de National,mais les infrastructures et le projet grenoblois sont des atouts séduction non négligeables.

L’improbable : Khaled Ayari

On sait l’amour que Grenoble porte au nom Ayari. Si Hamadi évolue désormais du côté de Lyon Duchère, son homonyme Khaled est lui aujourd’hui libre. Attaquant polyvalent, qui n’a que 27 ans, il a surtout fait les beaux jours d’Angers (L2, 56 matchs, 14 buts) avant d’évoluer avec le Paris FC (L2, 7 matchs mais blessé quasiment toute la saison) et Orléans la saison dernière (L2, 17 matchs, 4 buts, là aussi blessé en milieu de saison).
S’il y a encore deux semaines sa venue à Grenoble, dans une optique « relance », ne nous aurait pas paru incongrue, il est depuis à l’essai à Toulouse (L1) où il marque des points auprès de l’entraîneur Pascal Dupraz. Même si son aventure dans la ville rose devait prendre fin, nul doute que sa côte est bien remontée et qu’il y a peu de chance de le voir descendre en National l’an prochain.

La pépite : Morgan Kamin

Depuis le temps qu’on en parle à Grenoble… Ancien capitaine de l’équipe réserve de l’AS Monaco, il a déjà croisé la route du GF38 et a même marqué au Stade des Alpes. Olivier Saragaglia en avait fait une de ses priorités de recrutement, juste avant que l’ASM ne lui fasse finalement signer son 1er contrat pro. S’il n’a pas percé à Monaco, il rejoint l’ETG, alors en L2, où il brille toute la seconde partie de saison (21 matchs, 1510 minutes de jeu). Malheureusement pour lui, l’ETG dépose le bilan et il ne parvient pas à rapidement retrouver un club. En fin de mercato il s’engage alors pour Louhans-Cuiseaux (CFA2). Âgé de seulement 23 ans, il peut jouer sur un côté, aussi bien gauche que droit, mais aussi en soutien de l’attaquant. Aujourd’hui libre, il devrait rapidement retrouver le monde professionnel et sa valeur devrait rapidement grimper elle aussi. Il est d’ailleurs actuellement à l’essai du côté de Boulogne (N1) où sa technique semble séduire le staff nordiste. Un bon investissement, à tous points de vue.

La saveur du moment : Souleymane Sawadogo

Il vient d’inscrire un but splendide face à Troyes avec l’équipe de l’UNFP (à voir en vidéo ici). A seulement 24 ans, le véloce burkinabé a déjà disputé une petite cinquantaine de matchs en pro. Champion de France U19 avec Auxerre en 2012, il tarde toutefois à franchir le cap. L’an passé à Châteauroux il n’a ainsi été titularisé qu’à 4 reprises. Autre point « négatif » pour lui, il évolue milieu offensif droit où Grenoble dispose déjà de Florian Sotoca. Un bon pari, mais vraisemblement pas une priorité pour l’instant mais il aura l’opportunité de se faire remarquer bientôt, le GF38 devant affronter l’UNFP FC la semaine prochaine.

L’expérimenté : Ludovic Gamboa

31 ans, milieu offensif gauche, 170 matchs de Ligue 2 depuis 2010 (à Reims, Laval et au Havre) et libre. Il a même été champion de France de National avec Niort en 2006. Cerise sur le gâteau, il sait marquer (9 buts lors de l’exercice 2012-2013 de L2). S’il a beaucoup moins joué au Havre l’an dernier son profil en fait presque le candidat parfait.

Leave a Comment