GF38 : pourquoi Giorgi Kokhreidze ne joue pas davantage en Ligue 2

GF38 : pourquoi Giorgi Kokhreidze ne joue pas davantage en Ligue 2


Annoncé comme la « pépite » du recrutement estival du GF38, l’international jeune géorgien Giorgi Kokhreidze, grand espoir dans son pays, n’est toujours pas parvenu à s’imposer dans les Alpes alors qu’il est désormais à 100%. Maurizio Jacobacci, l’entraîneur de Grenoble, est revenu pour nous sur son cas. Explications.

Malgré les absences de Correa, Anani, Ravet ou encore Belmonte, Giorgi Kokhreidze ne fait pas partie des 18 joueurs retenus pour le déplacement à Bastia par Maurizio Jacobacci. Pourtant le Géorgien, qui n’a joué que quelques minutes, sans convaincre, à Rodez depuis le début du championnat, « s’entraîne aujourd’hui à 100% avec nous » a confirmé son entraîneur. Et il a marqué le week-end dernier son tout premier but sous ses nouvelles couleurs avec l’équipe réserve.

Pas suffisant aux yeux du coach de l’équipe Ligue 2 qui en attend davantage. « Cela ne doit pas être un joueur parmi les autres mais un joueur qui nous donne quelque chose en plus, parce qu’il a des qualités importantes. C’est lui qui doit me prouver qu’il mérite sa place dans les 18 ou sur le terrain. Je ne peux pas lui offrir comme ça. »

En substance, « Kocky » doit faire ses preuves. Et son entraîneur souhaite l’y aider, en travaillant notamment sur une communication qui semble difficile, même plus de trois mois après l’arrivée du Géorgien. « On ne le connais pas assez comme personne, il est assez enfermé, ne parle pas français et comprend un petit peu l’anglais mais on ne sait pas combien donc ce n’est facile ni pour lui, ni pour nous », confirme MJ. « Dans les entraînements, il a une certaine légèreté. Des fois on croit qu’il n’est pas trop concentré mais peut être que c’est un type qui est comme ça. Son caractère est difficile à comprendre, il est très renfermé. Dans son pays il avait un statut important. Aujourd’hui il est un parmi plusieurs, ce n’est plus la même chose, peut être qu’il souffre aussi de ça. »

Jacobacci est même disposé à appeler son « interlocuteur » (= agent) pour pouvoir comprendre et faire comprendre ses attentes à son joueur. « Si ce n’est pas cette semaine ça sera certainement la semaine prochaine. Je vais essayer de comprendre un petit mieux sa personne, essayer éventuellement d’avoir son interlocuteur pour bien pouvoir lui faire comprendre certaine chose importante. »

Dans la méritocratie imposée par Maurizio Jacobacci, le talent ne suffit pas. Giorgi Kohreidze en fait jusque là les frais. Au Géorgien d’afficher un autre visage. Son aventure grenobloise démarre à peine et il ne tient qu’à lui de lui donner un tour différent.

La conférence de presse avant Bastia – GF38

  1. […] dedans les jours de match. Interrogé à ce sujet en conférence de presse par nos confrères de Métro-Sports, son entraîneur Maurizio Jacobacci a fait preuve d’une grande transparence à ce sujet. Le […]

  2. […] GF38 : pourquoi Giorgi Kokhreidze ne joue pas davantage en Ligue 2 – il y a 18 heures […]

  3. […] Jambul Jigauri et Giorgi Kokhreidze un troisième joueur originaire de Géorgie a porté les couleurs du Grenoble Foot 38 : Guiorgui […]

Leave a Comment