Florian Michel, la surprise du chef

Florian Michel, la surprise du chef

Paris battu et pari gagné. Florian Michel n’avait plus été titulaire depuis le 27 février et la réception de Niort. Contre le Paris FC pour le premier match des barrages d’accession en Ligue 1, Philippe Hinschberger l’a pourtant ressorti de son chapeau, alors qu’Anthony Belmonte était un peu amoindri. Et avec quelle réussite ! Le petit milieu de terrain a rempli son rôle à merveille. Et même au-delà.

>>> Le résumé vidéo

Flomich’ a appris sa titularisation seulement lors de la causerie d’avant-match. Pas le temps de se poser des questions pour le milieu de terrain au parcours étonnant et à l’ascension fulgurante, revenu dans son club formateur pour jouer avec la réserve et qui, moins de deux ans et un contrat pro’ plus tard, démarre le match le plus important de la saison (en attendant le prochain).

L’Isérois a d’abord fait valoir sa qualité technique : conservation du ballon, recherche de la profondeur, souvent pour Achille Anani à l’image d’une merveille d’ouverture en fin de première mi-temps qui aurait pu déboucher sur le but du break.

Mais Flomich’ a aussi performé où on ne l’attendait pas forcément. Enfin là où ceux qui le connaissent mal ou pas ne l’attendait certainement pas. Le joueur de poche (1m72), dans un match à forte densité physique, face à une équipe réputée pour son potentiel athlétique, n’a jamais hésité à aller au charbon. Avec sa hargne coutumière et en bousculant les grands gabaris parisiens. C’est ainsi le Grenoblois qui a le plus taclé (4, soit le tiers du total de son équipe) et qui a gagné le plus de duel, avec 7 duels au sol remporté sur 8 disputés (!). C’est d’ailleurs lui qui a obtenu le coup-franc qui a mené à l’ouverture du score en s’arrachant comme un mort de faim.

S’il n’a finalement pas touché tant de ballons que ça, l’ancien du FCBJ n’a amais ménagé ses efforts. Un pari gagnant et la confirmation que la notion de « groupe » est une réalité chez ce GF38 vers 2020-2021 qui peut s’appuyer sur une grosse vingtaine de joueurs pour atteindre ses objectifs. Quant à Michel, il a confirme lui sa place plus que légitime dans la cour des grands.

Leave a Comment