Entre les trêves internationales, le GF38 a carburé

Entre les trêves internationales, le GF38 a carburé


Après 10 journées de championnat, notre bilan rappelait que le Grenoble Foot 38 avait connu sa plus mauvaise entame depuis son retour en Ligue 2. Un constat que nous tempérions alors par la meilleure dynamique lancée par les joueurs de Maurizio Jacobacci depuis quelques matchs. Une progression confirmée avec la victoire convaincante face à Pau. Entre les deux trêves internationales, le GF38 dispose même du 2ème meilleur bilan de Ligue 2.

Comme vous pouvez le voir ci-dessus seul le Havre de Paul Le Guen fait mieux sur les cinq matchs joués pendant la période. Dans le détail et l’ordre chronologique les coéquipiers de Brice Maubleu ont battu Nîmes (2-1), perdu à Toulouse (4-1), battu Nancy (4-1), fait nul à Rodez (1-1) et battu Pau. Pour un total de 10 points en 5 matchs (soit une moyenne de 2 par match) quand ils n’en avaient pris que 4 lors des six premières journées de championnat.

Au Stade des Alpes, le patron c’est Grenoble !

Un bilan qui s’est donc construit à la maison pour un GF38 qui a mis à profit le calendrier pour faire le plein au Stade des Alpes avec 9 points engrangés sur la période. Maurizio Jacobacci parlait après la victoire face à Pau de « confiance ». C’est un terme qui nous semble parfaitement coller à l’état d’esprit de ses joueurs dès lors qu’ils évoluaient dans leur antre et devant leurs supporters. Face à Nîmes (ouverture du score dès les premières secondes des Gardois) et Nancy (pénalty manqué et exclusion de Perez dans la foulée), Grenoble a fait fi des circonstances défavorables, n’a jamais paniqué ou déjoué et a fini par s’imposer, même si ce fut parfois avec un peu de réussite.

La « qualité » de l’adversité (Nîmes et Pau dans une mauvaise phase et Nancy à la rue) doit tout de même faire relativiser un minimum ce bilan domestique. Ou en tout cas demander une confirmation sur la durée que ce GF38 est bel et bien intraitable chez lui !

Une attaque retrouvée

Entre les deux trêves internationales, le GF38 est tout simplement la meilleure attaque de Ligue 2, avec 10 buts inscrits soit là aussi une moyenne de deux buts par match. C’est d’autant plus notable que lors des six premières journées les Dauphinois n’avaient fait trembler les filets qu’à deux reprises, et uniquement face à QRM. C’est à dire qu’ils étaient restés muets lors de cinq rencontres.

Là, ils ont marqué à chaque sortie, y compris lors de la claque à Toulouse. Le but inscrit au Stadium par Achille Anani n’est donc pas si anecdotique que ça. Grenoble reste loin d’être flamboyant à l’extérieur mais au moins il marque, ce qui lui a permis de ramener un point de Rodez, son premier pris en déplacement cette saison. Un nul qui a aussi permis de faire la première série de l’année, toujours en cours.

Le petit point noir de la période reste la défense avec 7 buts pris (dont 4 à Toulouse il est vrai) et un seul clean sheet (face à Pau) en cinq rencontres. Certains regrettent le but pris à la 93ème à Rodez, on leur rappellera le but inscrit en toute fin de match contre Nîmes qui équilibre le bilan.

Le GF38 de Maurizio Jacobacci a donc parfaitement su profiter de la première trève internationale pour se relancer après un début de saison chaotique. On va lui souhaiter que la seconde ne lui coupe pas les jambes et qu’avec un peu de repos les Grenoblois puissent recharger les batteries et repartir du même pied dès le déplacement à Bastia le 16 octobre prochain.

 

 

  1. […] Actualités […]

Leave a Comment