GF38 : une reprise en Beauté ?

GF38 : une reprise en Beauté ?


Le prochain « bloc » des footballeurs grenoblois devrait définir la saveur du reste de la saison aussi sûrement que vous trouverez ici un bon contenu de la part des rédacteurs de ce site québécois de recherche de casinos bonus.

Seulement 14ème mais plus proche du 6ème que du 18ème, le GF38 s’apprête à défier Bastia (16e), Dijon (17e), Caen (12e) et Dunkerque (19e). Avec des débuts sur l’Île de Beauté qui s’avéreront déterminants pour la suite. Sans tomber dans le détail des calculs, si l’équipe de Maurizio Jaobacci poursuit son sans faute au Stade des Alpes et parvient à grappiller quelque chose loin de ses bases, elle pourra aborder la suite du championnat en regardant devant elle. En cas de mauvaise série, c’est le spectre de la relégation qui pointerait à nouveau le bout de son nez.

Apprendre à voyager

Si le deuxième bloc dauphinois, entre les deux trêves internationales, avait été excellent comme nous vous le rappelions, c’est à domicile que les coéquipiers de Brice Maubleu avaient construit leur dynamique, avec trois succès en autant de rencontres au Stade des Alpes. Depuis le début de la saison, Grenoble est d’ailleurs la meilleure équipe à la maison avec 13 points, en compagnie d’Ajaccio et de Sochaux, d’après un classement établi par nos confrères de MaLigue2. Les réceptions de Dijon et Dunkerque doivent confirmer que le Stade des Alpes est toujours une citadelle imprenable.

Mais si le GF38 veut véritablement regarder plus haut, c’est aussi à l’extérieur qu’il va falloir désormais aller chercher des points. Loin de chez eux, les protégés de Maurizio Jacobacci sont catastrophiques avec seulement un point pris en 5 rencontres – et on se souvient comme ce fut compliqué à Rodez même si l’égalisation n’est intervenue qu’en toute fin de rencontre. Avec ce maigre bilan, Grenoble est tout simplement la pire équipe de Ligue 2 en déplacement. Pour le tempérer, il faut tout de même rappeler que le calendrier n’a pas fait des cadeaux aux Alpins avec des matchs à Auxerre, Sochaux et Toulouse, les trois premiers du classement, et un plus abordable à Niort où le GF38 n’est pas passé loin de revenir avec au moins un point.

Les déplacements à Bastia et Caen paraissent sur le papier plus abordable… A Yoric Ravet et ses partenaires de transformer ça sur le plan comptable. On sait que la Ligue 2 est un championnat de série. Si celle lancée avant la trêve pouvait durer encore un peu…

Leave a Comment