Désordre et progrès : retour sur GF38 – Gazélec d’Ajaccio

Désordre et progrès : retour sur GF38 – Gazélec d’Ajaccio

Deuxième match de préparation et deuxième match nul 1 partout pour le GF38 tenu en échec par le Gazélec d’Ajaccio (Ligue 2), ce mercredi 11 juillet, à Sassenage. Malgré encore beaucoup d’approximation, les troupes de Philippe Hinschberger ont livré une prestation encourageante.




Les compositions grenobloises

1MT : Camara – Abou Demba (/Dieng), Spano (cap.), Vandenabeele, Mombris – Chergui (/David), Coulibaly , M’Changama, Benet, Sotoca – Belvito.

2MT : Camara – Dieng (/Dady Ngoy), Deletraz (cap.), Taravel, Bengriba – David (/Tirard), Sanusi, Elogo – Boussaha, Maanane, El Jadeyaoui

Les compositions du Gazélec

1MT : Cassara (g) – Guidi, Campanini, Pierazzi (c), Camara, Anziani, N’doye, Blayac, Armand, Roye, Jobello.

2MT : Oberhauser (g) – Petrov, Perquis (c), Puel, Araujo, Gomis, Medfai, Kokos, Ouadoudi, Piredy, Troffa.

Les systèmes de jeu

Après le 442 (4411) entrevu lors de la rencontre face au Mouloudia d’Alger, Hinschberger a changé son fusil d’épaule ce mercredi pour tester un 433 (évolutif en 451 sur les phases défensives en première période). Un système qui nous a globalement convaincu mais qui a permis à Harouna Abou Demba de davantage faire apprécier ses qualités offensives et à Grenoble de construire plus patiemment une fois en possession du ballon, sans chercher systématiquement la verticalité.

Le match

Le GF38 a mis du temps à entrer dans son match, défensivement notamment, avec un bloc pas suffisamment en place et des Ajacciens qui se trouvaient beaucoup trop facilement. Le premier but (coup-franc direct de Jimmy Roye) est évitable, Pape Camara étant gêné par le soleil.
La suite fut plus intéressante, surtout après la permutation Chergui/Sotoca, ce dernier se montrant à son avantage côté gauche en rentrant souvent intérieur sur son pied droit. Les Grenoblois ont eu les occasions les plus franches, tant dans le jeu que sur cpa et tout à fait logiquement Eric Vandenabeele égalisait juste avant la pause de la tête suite à un corner.
Le retour des vestiaires, avec la valse des changements, était plus ouvert mais aussi plus brouillon. Face à une beaucoup plus jeune formation gazière, Grenoble se créait là aussi les meilleures opportunités mais pêchait dans la finition (Maanane, Boussaha), avec encore une barre trouvée.

L’homme du match : Youssouf M’Changama

Face à son ancienne équipe, le milieu de terrain a failli perdre un ballon dangereux dans sa propre surface, mais pour le reste il s’est illustré. Face à Alger, il s’était surtout cantonné à des tâches défensives. A Sassenage, on l’a vu dans un registre différent, avec plus de percussion, de projection devant et un apport précieux dans les 30m adverse. C’est ainsi lui qui place une frappe sur la barre (>> le résumé vidéo) mais au-delà de ça il a souvent offert à ses partenaires offensifs des solutions et sa justesse technique s’est avérée précieuse.

Une équipe-type à dessiner

Alors c’est un point lié avec l’envie de PH d’accorder le même temps de jeu à tout le monde, et il sera en partie gommé quand une équipe-type se dessinera. Mais aujourd’hui le « groupe L2 » du GF38 nous semble très (trop ?) déséquilibré, avec abondance à certains postes (9) et manque à d’autres. Pêle-mêle, contre Ajaccio, Deletraz a dû jouer en défense centrale, David au milieu, Tirard en tant que milieu droit, Boussaha sur un côté de l’attaque… Aligné en pointe contre Alger, Sotoca a cette fois-ci joué collé aux lignes, d’abord à droite, puis à gauche. Alors la polyvalence c’est intéressant, mais ça a ses limites. Surtout dans des nouveaux systèmes, avec un nouveau coach, des nouveaux joueurs… et donc de nouveaux automatismes à acquérir.
A part derrière (il reste seulement à définir les titulaires et les doublures) et à la limite pour la paire Sanusi – M’Changama qui semble naturellement s’imposer, difficile de dire qui va jouer et où il va jouer. Et c’est peut être encore une question dans l’esprit du staff, d’où un système de jeu et des options différentes testées ce mercredi.

Ce qui est finalement très logique sur un 2ème match de préparation, à la nuance que la Ligue 2 démarre déjà dans deux semaines.
Les prochains amicaux (notamment les deux derniers) seront intéressants à scruter de ce point de vue là avec un staff qui devrait commencer à arrêter les essais pour commencer à donner un temps de jeu plus conséquent à l’équipe qui devrait commencer contre Sochaux.

Leave a Comment