[Coupe de France] L’AS Monaco, un défi impossible?

[Coupe de France] L’AS Monaco, un défi impossible?

Le Grenoble Foot 38 a hérité de l’un des clubs de Ligue 1 les plus en vue pour son 32e de finale de Coupe de France. Face à l’AS Monaco, les Isérois devront montrer un visage bien plus conquérant pour faire tomber une équipe redoutable.

Le temps n’était pas idéal. Pourtant, c’est comme si le vent vigoureux qui soufflait sur le Stade Gabriel-Montpied avait poussé le ballon du bon côté, dans les gants d’Esteban Salles. En enchaînant les parades miraculeuses durant la séance de tirs au but contre Clermont, celui qui occupe habituellement le poste de gardien numéro 2 a sauvé les Grenoblois d’une élimination précoce qui aurait été vécue comme un véritable échec. Après avoir surmonté cette rencontre difficile (1-1, 4-2 t.a.b), le GF38 en sort plus fort que jamais. Mais le plus dur reste à venir. En effet, le 10 février prochain, au Stade des Alpes à un horaire inhabituel, les Grenoblois devront cette fois se mesurer à l’AS Monaco en 32e de finale.

 

Une montée en puissance impressionnante

Après avoir stagné en milieu de tableau de L1 durant la première partie de saison, l’ASM s’est invitée petit à petit dans la course aux places européennes. Les Monégasques font aujourd’hui même partie des clubs les plus susceptibles de finir dans le trio de tête selon les bookmakers. Le site de paris sportifs en ligne Betway voit Monaco parmi les six prétendants au titre (à cause de la présence de l’inamovible PSG, sa cote est à 300 au 25 janvier 2020), avec Rennes, Lille, Lyon, Marseille et Paris. Pourtant, il y a quelques mois, l’équipe du Rocher semblait passer à côté de sa saison, ayant eu du mal à enchaîner deux victoires d’affilée, comme le rappelle le site du quotidien sportif spécialisé l’Equipe.

Depuis la fin de l’année 2020, c’est un tout autre visage, digne de faire peur aux plus grands, que le club de la Principauté a affiché. Symbole de cette montée en puissance, les Monégasques ont montré leur force de caractère face à Marseille durant la 21e journée : menés 1-0 à la pause, l’ASM a retourné la situation en seconde période pour s’imposer 3-1. Les joueurs de Niko Kovac se sont ainsi lancés dans une bonne dynamique de six rencontres sans la moindre défaite (cinq victoires et un nul) depuis le 20 décembre 2020.

Des forces, mais aussi des faiblesses

Cette montée en puissance, l’AS Monaco la doit à son attaque redoutable. Au lendemain de la victoire face à Marseille du 23 janvier, le club de la Principauté accumulait quatre matches consécutifs de L1 avec au moins trois buts inscrits. Son duo d’attaquants formé de Wissam Ben Yedder et Kevin Volland est précieux : ils sont impliqués ensemble sur 24 des 42 buts monégasques cette saison (dix réalisations et sept passes décisives pour l’Allemand, neuf buts et cinq passes pour le Français). En dehors de ses attaquants stars, Monaco dispose d’une autre arme fatale, les coups de pied arrêtés. Le club a inscrit sept de ses 13 buts en Ligue 1 en 2021 suite à un corner.

L’ASM affiche certes la 3ème meilleure attaque de Ligue 1 derrière Paris et Lyon, mais reste à une modeste 11ème position en ce qui concerne la défense (30 buts encaissés). Le club de la principauté a aussi eu beaucoup de mal face à un promu de Ligue 2 cette saison, subissant un échec cuisant face au RC Lens durant la 15ème journée (3-0). L’autre statistique qui peut jouer en la faveur du GF38 est le fait qu’en cinq confrontations face à Monaco, selon les chiffres de la plateforme FlashScore, les Grenoblois se sont imposés à deux reprises et n’ont cédé qu’un seul match à l’ASM (deux nuls). Leur dernière opposition remonte toutefois à plus de 10 ans durant la saison 2009-10 de Ligue 1. Mais en Coupe de France, la seule et unique fois que les deux clubs se sont rencontrés, Grenoble a décroché son billet pour les demi-finales en 2009. L’histoire pourrait se répéter le 10 février prochain.

 

Parmi les autres matches du programme des 32e de finales, d’autres clubs de Ligue 2 tenteront aussi de relever le défi de se frotter à des leaders de première division : Ajaccio ira chez l’Olympique Lyonnais, Toulouse se déplacera à Bordeaux, l’AJ Auxerre aura rendez-vous chez l’Olympique de Marseille et Caen affrontera à domicile le Paris Saint-Germain.

Leave a Comment