Olivier Guégan (GF38) : « On ne va pas galvauder la Coupe »

Olivier Guégan (GF38) : « On ne va pas galvauder la Coupe »

Le Grenoble Foot 38 jouera sa place en 16ème de finale de la Coupe de France ce samedi, au Stade des Alpes, face à Fréjus Saint-Raphaël. Si certains doutaient de la motivation des coéquipiers de Maubleu pour cette compétition, Olivier Guégan a été on ne peut plus clair lors de l’interview qu’il nous a accordée. La priorité reste le championnat et une montée en National, mais hors de question de ne pas jouer le coup en Coupe à fond.




Olivier Guégan :

C’est un match de reprise, après 10 jours de coupure, qui ont fait du bien. Je suis plutôt satisfait de la phase aller, on a fait des choses bien. On a réduit l’écart avec le leader. On a fait une très bonne prestation au Puy où on méritait mieux. Là c’est autre compétition, on va juste se concentrer sur ce match avant de se replonger dans notre quotidien qui est le championnat.
C’est un match important et un match couperet donc il va falloir mettre beaucoup d’intensité, beaucoup d’engagement.

On rencontre une équipe qui est un peu dans la même dynamique que nous, qui a bien fini l’année. Sur les 5-6 derniers matchs ils ont fait un nul et gagné le reste. C’est une équipe qui est 2e de son championnat, qui est dans la course pour la montée, c’est un morceau qui ne va pas être facile. Là ça va être un match à armes égales et ce sera l’équipe qui en voudra le plus qui passera.

Le plus important ce n’est pas Fréjus, mais nous. Ça va dépendre uniquement de nous, de notre état d’esprit, de notre attitude. Si on est dans la lignée de ce qu’on a fait ces derniers temps on aura nos chances de passer mais il faudra faire un très bon match.
A part les trois suspendus on a toutes nos forces vives pour ce match, il n’y aura pas d’excuses.

Ce match peut nous permettre d’enclencher une dynamique avant la réception d’Auxerre. J’attends de mon équipe qu’elle fasse un très bon match pour réenclencher la dynamique positive qui était en place sur la fin de l’année 2016.

J’ai vraiment envie qu’on passe pour pourquoi pas avoir une belle affiche au Stade des Alpes, ça serait bien.

On est des compétiteurs, tous les matchs sont importants. Là ça en est un. Il n’y a pas de place à l’heure actuelle à choisir les compétitions. On est en course dans deux compétitions. On sait où est notre priorité mais on ne va pas galvauder la coupe parce qu’elle peut nous permettre de réenclencher la dynamique, de ne pas avoir de temps mort dans la saison. Même si le match est en semaine le prochain tour, le week-end d’avant il n’y aura pas de match donc il n’y aura aucun soucis à cumuler les deux compétitions même si la priorité est notre championnat bien sûr.

C’est une compétition qui a de la valeur, même si c’est compliqué pour les clubs dits amateurs. C’est toujours valorisant de rencontrer des équipes supérieures ; on hausse son niveau. La coupe de France ça a son charme et Grenoble l’a vécu il n’y a pas si longtemps avec ce match à la maison contre l’OM où il y a eu beaucoup de ferveur, beaucoup d’engouement. C’est vrai que revivre ça pourrait être intéressant pour le club et la ville.

Leave a Comment