Olivier Guégan (GF38) : « Avoir la mesure de ce qu’on a fait »

Olivier Guégan (GF38) : « Avoir la mesure de ce qu’on a fait »

À la veille du dernier match en 2017, contre Concarneau (14e) et donc de la première partie de saison de National 1, le coach Olivier Guégan s’est confié sur son groupe et est notamment revenu sur l’incroyable année qu’a vécu le club grenoblois. Déterminé, l’entraîneur du GF38 compte bien s’imposer devant le public isérois avant de s’offrir une trêve bien méritée et de lancer 2018 sur les chapeaux de roue !




Suivez en direct intégral GF38 – US Concarneau

« Il ne reste plus qu’Alexi Peuget qui est blessé, on n’a pas de blessures, pas de petit pépin, donc c’est encourageant. Le week-end dernier, c’était la première fois que je pouvais compter sur un groupe au complet. C’est bon signe, ça veut dire que la préparation a été bien faite. On a eu un petit moment où le groupe était un peu décimé en septembre, depuis les joueurs sont revenus au compte-goutte et les places sont chères. Il y a une concurrence qui est harde : le groupe est homogène, étoffé avec de la qualité et ça empêche les organismes et les têtes de s’endormir. Il faut être toujours sur le qui-vive pour garder sa place dans le groupe.

On a eu une grande année 2017. Il faut valider demain ce dernier match à la maison qui doit conditionner la suite. Ce serait bien de poursuivre sur un douzième match sans défaite. Il faut valoriser le travail du staff et des joueurs. Il y a des axes d’amélioration qu’il faut continuer de travailler : il y a renforcer l’effectif, c’est un premier levier, un autre levier, c’est la solidité défensive où il faut continuer d’être très performant. Par contre, notre secteur offensif, on peut le bonifier, on va le bonifier : on peut être mieux et meilleur, on va l’être. C’est de toute manière un championnat très dur où il n’y a pas vraiment d’armada offensive par contre il y a des équipes très fortes et c’est là où on veut progresser.

Les coups de pied arrêtés, on en a marqué six quand même cette saison (ndlr : dont deux pénaltys), c’est une arme essentielle, on les travaille. On peut mieux faire parce qu’on a les frappeurs, on a de la taille, de la présence athlétique, mais on y est très bons. Il faut continuer à les travailler, à être costauds défensivement mais surtout valoriser ce secteur offensif, nos combinaisons surtout en cette période de l’année.

Le club fait de son mieux pour jouer sur une aire de jeu digne de son nom. Heureusement, le rugby ne joue que le lendemain, donc ça devrait aller.

Depuis un moment, les équipes jouent à cinq derrière contre nous et s’adaptent à notre jeu. À nous de trouver la clé et la parade pour contourner ces gros blocs défensifs. Il faut toujours rester équilibrés mais il faut surtout avoir cette volonté de marquer le premier but qui peut déclencher beaucoup de choses derrière. C’est valorisant de voir que les équipes s’adaptent à nous. Après, il faut qu’on augmente notre ratio à domicile : on est la dixième équipe à la maison, par contre à l’extérieur, on est premiers avec Cholet. Si on veut ambitionner quelque chose aujourd’hui dans cette division, il faut être meilleurs au stade des alpes.

Ce qui est bien, c’est qu’on est dans la bagarre : deuxièmes ex-aequo avec le Red Star qui ne va pas jouer à La Duchère. Renouer la victoire à la maison, c’est vraiment très important… Selon les résultats, on peut être leader à la trêve. On voit qu’il y a des équipes qui lâchent des points, d’autres qui recollent : il faut capitaliser, être réguliers, prendre des points. Il faut conserver notre invincibilité pour s’offrir un beau cadeau en cette fin d’année 2017. 

Dans le football ou dans la vie, on a toujours ce qu’on mérite : l’année dernière, c’était beaucoup de travail, d’exigence, de qualité. On est sur la même ligne de conduite et j’espère, après le match de demain, pouvoir féliciter les joueurs de leur début de saison et de l’année 2017. Il faut avoir la mesure de ce qu’on a fait : sans se gratter le ventre ! Mais il faut le mesurer : dans le football, c’est beau d’enchaîner les performances, d’être réguliers et d’avancer ! »

Leave a Comment