Yoric Ravet (Grenoble) : « Surtout ne pas se décourager »

Yoric Ravet (Grenoble) : « Surtout ne pas se décourager »

Départ manqué pour Grenoble, défait sur la pelouse de Rodez à l’occasion de la première journée de Ligue 2. Une rencontre sur laquelle nous sommes revenus en compagnie de Yoric Ravet.

Le Grenoblois s’est dit « frustré de ne pas avoir su concrétiser nos occasions, si on arrive à marquer en premier c’est un autre match », mais aussi conscient des lacunes affichées par son équipe pour cette première sortie officielle de la saison. « On a essayé de pousser mais on a été maladroit, on a manqué un peu de lucidité dans la dernière passe, dans le dernier geste. On a eu les opportunités, on doit mieux jouer les ballons. »

Interrogé sur l’adaptation à la pelouse hybride, l’ancien de Fribourg n’a pas souhaité se cacher derrière cette excuse, même si on a vu souvent les Isérois glisser, notamment lors du premier acte. « La pelouse était assez bizarre en effet avec un terrain dur en surface mais qui se dérobait un peu. Après si commence à rentrer dans ces trucs là… Ce n’est pas une excuse, c’est un détail que chaque joueur doit régler personnellement. »

Grenoble s’est-il vu trop beau après le large succès face à Clermont, pour le dernier match de préparation ? Ce n’est pas le sentiment qu’ont donné les coéquipiers de Maubleu. Peut-être que le forfait de dernière minute de Flo Michel a en revanche pesé, obligeant Ravet à jouer un cran plus bas que lors de la prépa’. « La blessure de Flo, avec qui on avait développer des affinités et une bonne relation technique, a un peu chamboulé notre jeu. Je n’avais effectivement pas les mêmes repères et il a fallu trouver nos automatismes, une relation, avec Mamad (Diallo) avec qui je n’avais pas beaucoup joué. Après je sais jouer dans cette position et je pense avoir réussi à créer des occasions. En deuxième mi-temps c’était également un mieux quand j’ai joué juste derrière l’attaquant. Mais ma prestation reste insuffisante donc je dois faire mieux » juge le joueur.

En perdant ce premier match, le GF38 se met déjà un peu de pression avant la réception de Toulouse au Stade des Alpes. Un TFC déjà également le dos au mur après son revers à domicile face au promu Dunkerque. « On sait ce qu’on n’a pas bien fait, il faut tirer des enseignements, surtout ne pas se décourager, il reste 37 journées derrière, et gagner contre Toulouse à la maison », espère Ravet. « On a une marge progression, cela va prendre un petit de temps. »

Simple faux départ pour les Grenoblois ? Comme nous ne nous enflammions pas après le 4-0 face à Clermont, aucune raison de tomber a contrario dans le catastrophisme. C’est en revanche une bonne piqûre de rappel. Comme le conclut Yoric, « il faudra de toute façon se remettre en question à chaque fois dans ce championnat. »

  1. […] Yoric Ravet (Grenoble) : « Surtout ne pas se décourager » – il y a 10 heures […]

Leave a Comment