Quel plan à Troyes pour le GF38 ?

Quel plan à Troyes pour le GF38 ?

Pour le compte de la 22ème journée, les footballeurs rendent visite à Troyes ce vendredi 31 janvier. Après un début d’année compliqué, il s’agira pour les protégés d’Hinschberger de se rassurer, de séduire et de surprendre.

Charles Pickel et Philippe Hinschberger ont joué la carte du mystère ce jeudi en conférence de presse. Le milieu de terrain suisse n’a ainsi pas voulu évoquer le dispositif qui sera mis en place ce vendredi « pour ne pas que l’adversaire le voit sur la vidéo« , quant au technicien alpin, il a rapidement éludé la question.

Il faut dire que l’entraîneur de Chambly avait dit, après le nul au Stade des Alpes, qu’il avait eu vent du 352 mis en place et qu’il avait ainsi pu s’adapter en conséquence pour contrarier les plans grenoblois.

On préfère donc avancer masqué au GF38. On peut le comprendre vu le couac tactique vendredi dernier, les coéquipiers d’Adrien Monfray se montrant incapable de trouver la moindre solution pour contrarier les visiteurs.

Un retour du 4231 ?

Un autre élément rend également un peu plus difficilement lisible le visage isérois dans l’Aube : certains joueurs qui ont fait le déplacement ne seront peut être tout simplement pas là ( Grenoble est parti à 19). On pense bien évidemment à Jérôme Mombris, à moins qu’une autre (mauvaise) surprise ne survienne. Le technicien dauphinois a en tout cas expliqué avoir travaillé plusieurs options pour sa composition cette semaine. Sans se plaindre, mais en affichant un certain fatalisme face à la situation.

Pas de réponse directe et claire à la question « système », donc, mais malgré tout quelques éléments de réponse. Hinschberger a ainsi espéré que son équipe retrouve les valeurs affichées lors de quelques déplacements, citant en référence le match à Valenciennes… où le GF38 avait évolué en 4231. Avec une composition qui pourrait tout à fait être renouvelée face à l’ESTAC pour avoir quelques certitudes en cette période où les doutes se font beaucoup plus insistants.

On pourrait ainsi avoir un 11 de départ qui serait :

Maubleu – Gibaud, Monfray, Vandenabeele, Mombris (/Abdallah selon l’issue du mercato) – Pickel, Coulibaly – Elogo, Benet, Tinhan – Djitté.

A moins qu’Hinschberger joue à nouveau la carte de la nouveauté. En espérant une issue moins déprimante. Au-delà du résultat, Grenoble a besoin de séduire.

2 Comments on this Post

  1. Si a chaque mercato on vend les meillleurs joueurs pour remplacer par des inconnus qui se révèlent moins bons, on va reculer vers les relégables.
    On dégoute les supporters qui viennent de moins en moins nombreux .Et que dire de l’entraineur qui voit tout son travail annéanti à chaque mercato…..
    Quand le président comprendra-t-il??

    Répondre
    • Assez d’accord avec vous, à force de faire des « paris » il y aura un moment où ils seront tous perdant… Imaginons un instant que Djitté ait été un flop aussi cette saison et l’équipe serait déjà relégable cette année.

      Répondre

Leave a Comment