Nassredine Behloul (GF38) : « Retrouver les terrains… mais juste pour le plaisir de jouer »

Nassredine Behloul (GF38) : « Retrouver les terrains… mais juste pour le plaisir de jouer »

En ce milieu de semaine nous avons fait un petit point avant l’entraîneur des U19F National de Grenoble et responsable de la formation féminine Nassredine Behloul.

Son « bilan » de la saison avant l’arrêt

Concrètement sur le challenge national U19 qui devrait passer en championnat national la saison prochaine cette saison il y avait des descentes de prévues 12 au total 3 par poules et aujourd’hui nous sommes 3e à la fin des matchs aller. Rien n’était encore fait malgré 4 points d’avance et 5 matchs à jouer. L’objectif était de se maintenir en U19 et comme toujours faire en sorte que nos jeunes joueuses puissent intégrer le groupe D2F. D’un point de vue des objectifs fixés nous sommes satisfaits de la qualité d’investissement des joueuses, des progrès faits tout au long de la saison même si le fait de devoir jouer pour avoir des résultats immédiats est un peu déstabilisant nous n’avons pas changé notre façon de travailler, la seule chose qui change c’est le temps de jeu qui peut diminuer pour certaines sur les matchs les plus difficiles.

Gardez un lien pendant le confinement

On est passé à se voir 5 jours sur 7 a plus du tout donc plutôt que de se quitter brutalement on a d’abord donné un petit programme d’entretien au cas où et puis on a gardé le lien via le groupe whatt’s app avec les joueuses ou tous les chaque jour de la semaine correspond à une activité le premier lundi on a fait le challenge stayathome avec le papier toilette et puis là on est passés sur les photos d’enfance toutes les semaines deux joueuses mettent une photo d’elles et nomment une personne chacune.

Le mardi on fait le programme éducatif fédéral de la FFF où je transmet une fiche. Le mercredi contenu foot à lire ou en vidéo (prépa mentale, expérience d’un autre club…) (aujourd’hui 1er avril je leur ai annoncé la fin des championnats, la fin de l’école avec une rentrée en septembre le bac donné à toutes celles qui devaient le passer…. On va dire que ça a pris moyennement mais on a ri un peu). Le jeudi c’est blague devinette charade Le vendredi un contenu foot à nouveau. Et le week-end j’envoie une vidéo de match qu’on a joué et qu’elles n’ont pas encore

Le problème c’est qu’au rythme où ça va je vais bientôt manquer de contenu parce que malgré tout ce qui les intéresse c’est le terrain et cela leur manque beaucoup, l’idée de départ était de garder le lien pour nous permettre de nous retrouver avec la même dynamique que lorsqu’on s’est quittés.

On parle évidemment beaucoup de l’éventuelle reprise du foot et on essaye de les préparer au fait qu’on risque de ne pas reprendre, on parle aussi pas mal de l’école et notamment du Bac pour celles qui le passent, je leur transmets des infos que je reçois de la part du lycée même si elles les reçoivent certainement et enfin on parle un peu de la situation actuelle sans vraiment rentrer dans les détails mais on leur demande régulièrement si elles ont des symptômes mais je pense qu’elles en entendent suffisamment parler chez elles et la télé sans en rajouter encore.

L’après coronavirus ?

Très honnêtement je ne vois pas comment on va pouvoir reprendre la compétition avec tout ce qu’il se passe et les proportions que cela prend, je n’ai pas la tête aujourd’hui ou dans un mois à retourner faire de la compétition et j’espère que cela ne reprendra pas pour les amateurs et plus spécialement chez les jeunes, car je suis conscient que dans le monde professionnel les enjeux sont différents que même pour des clubs qui évoluent en National ou N2 cela peut aussi être le cas mais globalement les jeunes et les amateurs on peut se permettre de ne plus jouer, je ne sais pas quel est la meilleure décision à prendre et il y aura forcément des club qui se sentirons lésés mais il faudra bien prendre une décision.

Ensuite si toutefois nous pouvons retrouver une vie normale et les terrains de foot autant profiter du peu temps qu’il reste avant les vacances et les échéances scolaires pour s’entrainer un peu, faire des matchs amicaux, des tournois mais juste pour le plaisir de jouer puisque la frustration est déjà immense et c’est inutile d’en rajouter selon moi. L’autre argument c’est qu’en général on commence à préparer notre saison au mois de janvier et le mois d’avril est un moment crucial pour cela aujourd’hui tout ce qu’on fait habituellement détections, supervisions, portes ouvertes du lycée, entretiens semble compliquer à mener et il faudra absolument le faire sous peine d’être en difficulté sur le plan sportif notamment.

Finalement le fait de ne plus avoir de compétitions sur mai juin peut nous permettre aussi de préparer au mieux la prochaine saison plutôt que d’être sur deux front en même temps dans une période très courte. Ce n’est que mon avis et il n’engage que moi.

 

Leave a Comment