L’UNFP condamne le blocage des internationaux par les clubs de L1/L2

L’UNFP condamne le blocage des internationaux par les clubs de L1/L2

Les dirigeants de Ligue 1 et de Ligue 2 se sont entendus cette semaine pour retenir leurs internationaux convoqués pour des matches en dehors de l’Union européenne durant la trêve internationale, conformément à une circulaire prise par la FIFA. Une mesure qui a fait réagir l’UNFP qui, via un communiqué, s’est insurgé de cette décision et a demandé à ce que « L’Etat corrige le tir ».

Pour l’instant, le seul Grenoblois convoqué par sa sélection est Jérôme Mombris, avec Madagascar. Le Cap Vert a annoncé ses joueurs retenus ce jeudi et n’y figurent aucun joueur évoluant en France, dont Willy Semedo. Quant au Togo de David Henen, il n’a pas encore communiqué sa sélection.

Le communiqué de l’UNFP :

L’UNFP partage la légitime incompréhension des footballeurs internationaux autres que français de nos différents championnats, appelés à disputer des rencontres hors de l’UE, comprend leur détresse, partage leur colère, notamment manifestées auprès d’elle par les sept joueurs lyonnais concernés, et soutient leur démarche après qu’ils se sont vus signifier l’interdiction de rejoindre leur sélection nationale à laquelle ils sont évidemment particulièrement attachés.

Au regard de celles accordées par notre pays aux joueurs de l’équipe de France A et aux représentants des pays de l’UE, qui ne seront pas obligés de se soumettre à une période de « septaine » à leur retour sur le territoire national, l’UNFP insiste sur la nécessité pour l’État français d’accorder les mêmes dérogations à l’ensemble des joueurs lorsque les conditions demandées sont aussi respectées par les fédérations étrangères…

Car ces décisions témoignent aujourd’hui d’une discrimination que l’État français ne peut continuer à porter et dont il doit, au contraire, se départir dans les plus brefs délais.

Au-delà des valeurs d’égalité, sur lesquelles reposent les fondements même de la République, il est aussi question ici d’équité des compétitions, qui ne saurait être réglée ailleurs que sur le terrain.

 

Leave a Comment