L’organisation du mondial féminin impactera le Stade des Alpes

L’organisation du mondial féminin impactera le Stade des Alpes

Metro-Sports a consacré un article sur les aménagements qui seront opérés au Stade des Alpes à cause de l’accueil de quelques matchs de la prochaine coupe du monde féminine de football, en juin 2019.




Malheureusement rien ne concerne la pelouse, dont l’état ne fait apparemment pas parti des préoccupations premières de la FIFA (il est vrai que le terrain en été, après plusieurs semaines sans match, devrait avoir bien meilleure allure au moment du mondial).

Les aménagements concernés :

« On retrouve d’abord l’éclairage du stade. Un aménagement qui peut sembler curieux aux habitués des matchs au Stade des Alpes, mais il faut s’adapter au cahier des charges de la FIFA qui demande un minimum de « lux » (minimum qui correspond à une augmentation d’un peu plus de 53% par rapport à ce qui est en place actuellement) pour permettre aux téléspectateurs du monde entier de voir les matchs dans les meilleures conditions. Pas le choix à ce niveau là, sinon pas de matchs accueillis.

On retrouve ensuite des aménagements liés à la compétitions en elle-même. Des petites choses qui semblent toutes bêtes mais indispensables. Exemple le plus parlant : les bancs de touche, qui devront accueillir beaucoup plus de monde (joueuses – 12 non titulaire lors d’une compétition internationale – et staff) que lors d’un match de foot de championnat par exemple et qui sont donc en l’état trop petits. Les vestiaires vont devoir également être aménagés. Ils commencent à se faire vieux, déjà, et il va falloir les repenser pour qu’ils accueillent séparément des douches hommes et femmes.

L’accès, la billetterie, la salle de presse (qui accueillera des journalistes presse écrite, télé ou radio du monde entier) devraient également subir quelques petites retouche. Toutes les modifications bénéficieront bien évidemment au(x) club(s) qui utiliseront le SDA le reste de l’année.« 

Source : Métro-Sports

Leave a Comment