Pour le compte de la 5ème journée de Ligue 2, le GF38 se déplace chez son voisin Annecy ce samedi 27 août 2022. Après la déroute à Bastia et le peu convaincant nul contre Bordeaux les joueurs de Vincent Hognon ne peuvent pas se permettre un faux-pas. Les points clés de cette rencontre.

Marquer ! 

Avec seulement un but marqué en quatre rencontres, le principal axe de progression de coéquipiers de Franck Bambock n’est pas bien compliqué à déterminer. On l’a souvent dit, le potentiel offensif de l’équipe de Vincent Hognon est incommensurablement plus élevé que celui du GF38 à même époque l’an dernier. Et pourtant l’animation offensive régresse au fil des rencontres, dans les idées comme dans la réalisation.
Ce samedi, pour la première fois de la saison Grenoble se présentera moins « armé » du fait de la suspension de Meïssa Ba et de la blessure de Tell. Phaëton devrait prendre l’axe de l’attaque, un poste où il a été formé. Les feux follets Sbaï et Bamba pourraient démarrer à ses côtés. Sur le papier, c’est alléchant. Dans la réalité, il serait de bon ton que le GF38 ne compte pas que sur un exploit personnel d’un de ces éléments pour ramener quelque chose de Haute-Savoie. Ce qui était entendable en fin de saison dernière, dans l’urgence, l’est moins après une préparation entière et un mercato qui a apporté moultes solutions à l’entraîneur isérois.

Axel Ngando, enfin ?

Il fait partie des 20 joueurs retenus par le staff alpin. Axel Ngando, forfait lors des trois derniers matchs, pourrait donc faire son retour sur les pelouses de Ligue 2 ce samedi. Par rapport au point précédent, le milieu de terrain détient forcément un clé. Garant technique de l’entrejeu de son équipe, il est celui qui peut faire le lien, insuffler le rythme, organiser l’animation de son équipe. Est-ce qu’on en attendait beaucoup voir trop du joueur ? C’est possible, mais en son absence on a encore vu à quel point Grenoble balbutiait son football, ni Correa, qui a malgré tout fait de bonnes choses, ni Touray, passé à côté de son sujet au poste de n°10, ne l’ont remplacé.

Qui gèrera mieux la pression ?

Ce match revêt un caractère particulier à double titre. En premier lieu, c’est un derby. Peut être plus dans l’esprit pour Annecy que pour Grenoble d’ailleurs. En tout cas le Parc des Sports devrait faire le plein avec plus de 10 000 spectateurs annoncés et un parcage visiteur qui devrait accueillir près de 500 supporters grenoblois. La pression sera forcément un peu particulière, l’intensité un poil plus élevé, les contacts un peu plus rugueux…

Et ce d’autant plus qu’au niveau comptable ce match est un premier tournant important alors que s’amorce une semaine à 3 matchs. Là aussi c’est un peu plus vrai pour Annecy, qui n’a toujours pas gagné en Ligue 2, qui ne compte qu’un petit point malgré de bonnes prestations et qui après Grenoble ira rendre visite à Dijon puis à Metz, deux candidats à la montée. Le besoin de points se fait urgemment sentir pour la bande de Laurent Guyot.
Le GF38 a lui fait un début de saison très honnête sur le plan comptable mais avec un seul point de pris lors des deux dernières journées, il ne peut guère se reposer sur ses lauriers. Un résultat négatif en Haute-Savoie entraînerait la première dynamique négative de la saison et mettrait de la pression supplémentaire sur les épaules des coéquipiers de Maubleu lors de la réception de Nîmes mardi prochain. Si l’argument d’un bon point pris face aux redoutables Girondins de Bordeaux a été beaucoup entendu, c’est désormais sur le terrain qu’il faut lui donner de la consistance face à un promu avant-dernier du classement après 4 journées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici