Le GUC Football Féminin est né

Le GUC Football Féminin est né

Dans le sillage de l’engouement suscité, particulièrement à Grenoble, par la dernière coupe du monde féminine, un tout nouveau club consacré à la pratique féminine vient de voir le jour : le GUC Football Féminin. A sa tête, une figure connue du football grenoblois, Nicolas Bach, qui nous a parlé de ce projet dont l’objectif principal sera « de faire de la masse ».

Une page se tourne mais le chapitre foot féminin du livre de Nicolas Bach est loin d’être refermé. L’aventure avec le GF38 s’est mal terminée. Le technicien a déjà eu l’occasion de dire ce qu’il en pensait dans les colonnes du Dauphiné Libéré. Mais aujourd’hui Bach préfère porter son regard vers le futur et parler de son quotidien. Un quotidien « essentiellement devant mon ordi » sourit le technicien, qui a annoncé la création il y a quelques jours d’un tout nouveau club dédié à la pratique féminine : le GUC FF. « Je dois travailler les dossiers, faire de la com, préparer des présentations fidèles à ce que l’on souhaite mettre en place dans le fonctionnement, trouver des équipements et des partenaires… Il faut tout lancer. »
Le technicien a pris l’habitude ces dernières années d’être « multi-tâches ». Et il sait, même s’il se verrait bien désormais davantage dans le management, que lors des premiers mois de cette nouvelle aventure il devra être au four et au moulin. « C’est vrai que je souhaite prendre un peu de recule par rapport au terrain. Ce n’est pas que cela ne me plaît plus mais j’ai envie de découvrir une autre facette aujourd’hui. De toute façon ce n’est pas non plus un arrêt brutal du coaching. On va se lancer avec une équipe technique réduite donc je vais continuer d’encadrer, ce qui est finalement logique vu mon expérience du terrain, même si j’aimerais bien trouver un relais avec le temps. »

Nicolas Bach ne s’est pas lancé seul dans cette nouvelle aventure. Il est accompagné de Michel Fabre, qui sera président, très investi dans le football universitaire, et de Xavier Poizat et Marie Da Fonseca, respectivement trésorier et secrétaire de cette nouvelle association.
Une équipe qui a très clairement défini son objectif : « L’objectif, c’est faire de la masse. Il manquait sur Grenoble une structure d’accueil purement féminine qui puisse être complémentaire des offres déjà existantes. A Grenoble, on essaie surtout de faire de l’élite au GF38 et des filles ne trouvaient simplement pas leur place, en dehors de quelques clubs comme le FC2A ou Echirolles mais où la pratique féminine n’était pas l’unique priorité. Avec le GUC FF, nous mettrons nos meilleurs moyens pour le foot féminin, avec la volonté d’accueillir tout le monde, débutantes ou pas. Cela ne sera pas du haut niveau mais quand même du foot ».

L’équipe seniors devrait reprendre l’entraînement fin août sur les terrains du campus de Saint-Martin d’Hères, le reste des catégories au début du mois de septembre. « On a conscience qu’en se lançant aussi tard on ne fera peut être pas le plein pour la rentrée. Mais notre projet est sur le moyen terme. ». Le GUC FF, qui aspire à avoir « des catégories équilibrées » (c’est à dire autant de filles à l’école de foot qu’en seniors) devrait déjà pouvoir compter sur un public étudiant où la demande est en général forte, sans même compter sur le levier coupe du monde qui a forcément fait naître quelques envies.

Le club est bien évidemment ouvert aux inscriptions, pour cela il suffit de le contacter via son site officiel. Toutes les équipes seront inscrites dans des championnats départementaux.

Leave a Comment