Le GF38 s’est déjà mis sur son 31

Le GF38 s’est déjà mis sur son 31

Après une petite semaine de vacances, les footballeurs grenoblois se sont retrouvés ce mercredi sur le terrain synthétique de la Poterne. Avec le sérieux et la bonne humeur qu’on leur connaît, alors que se profile déjà un déplacement chez un concurrent du haut du classement, Clermont.

A voir :

C’est comme si on ne les avait jamais quittés. Comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. Bon, il faut aussi avouer que la coupure offerte aux Grenoblois n’a pas été bien longue. « Elle a été courte mais c’est toujours un plaisir de revenir, de revoir nos coéquipiers », relativise Jordy Gaspar. « Le ballon nous manque vite donc ça va. Et puis les circonstances (la place de leader, ndlr) donnent aussi envie de vite reprendre. Personnellement je pense que c’était suffisant pour recharger les batteries même si on a enchaîné beaucoup au cours du mois de décembre. Je crois même qu’une coupure plus longue aurait pu un peu plus nous « tuer ». On aurait mis un peu plus de temps à repartir. »

Famille et bons plats de maman

Et avec un premier rendez-vous qui arrivera très vite, pas le temps de traîner en route. Cette reprise s’est faite au complet – Manu Perez et Yoric Ravet étaient également présents – avec des tests médicaux puis un retour sur le terrain dès ce mercredi après-midi. Avec des joueurs en forme et qui ont montré une énergie qui a plu au staff.
Le passage à la nouvelle année devrait également s’enchaîner avec le même sérieux à l’image d’un Gaspar qui pendant ces fêtes privilégie la proximité et la famille. « Vu les circonstances je profite de mes proches et je reste avec les miens. » Avec quand même quelques excès ? « Quand il y a la maman qui prépare, je ne me prive de rien ! » s’amuse le latéral droit du GF38.
Non la place de leader à la trêve, ne les a pas fait changer. On a retrouvé ce mercredi des Grenoblois souriants, jamais avare de petits chambrages quand un de leur coéquipier s’exprime auprès de la presse.

Mais derrière les rires et les sourires, et même dans cette période plus légère, on devine derrière les regards une motivation et un appétit qui ne faiblissent pas. « On sait qu’on va avoir un programme chargé dès le début d’année. On s’est déjà préparé pour ça, on ira avec la même mentalité. En espérant que cela nous réussisse autant que lors de la première partie de saison. »
Un doux vœux sans doute beaucoup partagé. C’est aussi la bonne période pour ça.

Leave a Comment