GF38 – Jessy Benet, des mots sur les maux

GF38 – Jessy Benet, des mots sur les maux

Avant la réception de l’En Avant Guingamp ce mardi soir c’est Jessy Benet qui s’est présenté face à la presse. Le milieu de terrain a livré une analyse posée et réfléchie du coup de moins bien de son équipe depuis le début de l’année 2021.

La défaite chez l’AC Ajaccio

« Une de nos pires prestations ». Le joueur a reconnu que son équipe était complètement passée à côté en Corse. « On s’est réuni dans les vestiaires à la fin du match pour débriefer notre prestation. On a regardé les premières minutes du match. On a vu que nous n’étions pas du tout rentré dans notre rencontre. Nous n’avons pas fait du tout le match qu’on voulait faire. On s’est dit certaines choses. Des fois il y en a besoin pour repartir de l’avant. ».
Un mot est revenu à plusieurs reprises dans son discours ce lundi matin : « réaction ». Un besoin, une nécessité pour le Grenoblois. « Repartir sur ce qu’on sait faire, regagner rapidement. Cette défaite a fait mal par rapport au contenu qu’on a proposé, ce n’est pas ce qu’on a fait depuis le début de saison. »

Jessy Benet : « Il y a un coup de mou »

Jessy Benet déçu après une défaite du GF38Constater c’est bien, expliquer c’est mieux. Et c’est surtout une étape nécessaire pour trouver des solutions. Benet a livré son avis sur la question en pointant plusieurs éléments.
Il est d’abord revenu sur l’éventuel « confort » ressenti par certains titulaires. « Confort, je ne sais pas si c’est le terme mais il faut aussi que les joueurs qui jouent plus souvent se sentent visés, oui. Des fois il y a besoin de « piquer » un petit peu pour entraîner une remise en question. Il faut qu’on se dise les choses. »

A travers son cas personnel Jessy Benet a ensuite abordé la question du contre-coup physique. « Contre Chambly j’avais été bien mais depuis le début du mois de janvier je n’ai pas retrouvé mon niveau physique de la fin d’année. Il y a un coup de mou. C’est ce que je ressens d’un point de vue personnel mais on a vu dernière qu’il y a aussi quelques blessures alors que l’on était épargné jusque là, ça joue un peu. »

Enfin, Benet relève que la formation dauphinoise est peut être aussi davantage surveillée aujourd’hui. En quelque sort, l’effet de surprise ne fonctionne plus. « C’est sûr que quand on fait un début de saison comme le notre, les équipes nous « craignent », nous analysent et veulent faire un peu plus contre nous. C’est à nous de faire plus également et pas moins comme ces derniers temps. C’est aussi vrai sur nos coups de pied arrêtés. On est plus analysé. Loic (Nestor) davantage surveillé depuis que les adversaires ont vu ses buts. A nous de nous améliorer dans la frappe et les courses et de changer certaines choses. »

Retrouver la bonne recette

Jessy Benet et Yoric Ravet : arme décisive sur coups de pied arrêtésGrenoble doit donc s’adapter et retrouver certains points forts perdus en route. En guise de rappel, le staff a ainsi montré aux joueurs quelques faits saillants de la première partie de saison. « Après avoir parlé de ce qu’on faisait mal en ce moment, on a pu regarder ce qui avait bien marché jusque là. On doit faire des choses que l’on sait faire. On a conscience que nous ne sommes pas parvenus jusque là avec des prestations comme celle que l’on a pu faire à Ajaccio. »
Jessy Benet veut croire en des jours meilleurs. Sa solution immédiate ? « Repartir au travail, bien récupérer et retrouver de la fraîcheur. C’est vrai que les matchs s’enchaînent ces prochains jours. L’avantage c’est qu’on s’entraîne moins et qu’on joue plus. Une formule qui nous a bien réussi jusqu’à maintenant. »

Au GF38 de le démontrer dès ce mardi avec la réception de l’EA Guingamp. « On va les respecter mais tout en voulant gagner. A domicile on est intraitable jusqu’à présent, on veut continuer sur cette lancée. »

La réaction est attendue. Premiers éléments de réponse ce mardi soir à partir de 20 heures.

  1. […] GF38 – Jessy Benet, des mots sur les maux – il y a 37 minutes […]

Leave a Comment