Alors qu’Adrien Monfray devrait être absent au moins un mois, son coéquipier défenseur central Bart Straalman s’apprête de son côté à retrouver les pelouses de Ligue 2. Une bonne nouvelle pour le défenseur néerlandais après sa longue convalescence mais aussi pour le GF38 qui récupère un élément solide et frais pour les importantes échéances qui se présentent.

C’est intégralement en français que Bart Straalman a mené sa conférence face aux médias ce vendredi. Un exercice difficile dont le défenseur s’est parfaitement bien tiré. Un effort appréciable (et apprécié) et le signe d’une volonté forte d’intégration.

Cette dernière ne surprend finalement pas. Depuis son arrivée dans les Alpes la saison dernière, le défenseur est loué pour son comportement et son professionnalisme. Après une première année où il a souvent et bien rendu service dans la rotation, cet exercice 2021-2022 devait lui permettre de bousculer encore davantage la hiérarchie.

Bart Straalman (GF38) : « Je me sens prêt à jouer »

La malchance en a décidé autrement. Blessé depuis la première journée face au Paris FC, Straalman n’a disputé qu’un peu plus de 40 minutes de jeu cette saison. La convalescence a été longue, notamment quand il était loin de l’équipe, comme il l’a expliqué. « Au début c’était difficile car c’est que du repos, seul donc c’est très difficile. On est loin de l’équipe. Puis après on reprend avec les collègues et c’est bien mieux. »

Aujourd’hui le joueur va mieux et ne ressent pas d’appréhension particulière après plusieurs semaines de reprise progressive. L’épaule semble tenir le choc même si l’ultime test du match officiel reste à effectuer. « Je vais bien mieux après mon opération de l’épaule. Aujourd’hui je n’ai plus de douleurs. Je me sens prêt à jouer, même si je suis triste pour Adrien (Monfray), d’autant plus après être passé par là ces derniers mois. »

Au sein d’une équipe qui a retrouvé de l’efficacité défensive mais dont les « absences » se payent toujours cash, Straalman va pouvoir apporter ses qualités physique mais aussi technique et sa qualité de relance. Il revient également avec sa fraîcheur mentale qui ne pourra que faire du bien à un collectif qui reste sur plus de 3 mois sans victoire en championnat.

« On est dans une saison difficile mais je suis confiant pour mon équipe. En L2 on peut jouer le haut de tableau une saison et le maintien celle d’après. Chaque adversaire peut battre l’autre« , explique-t-il au moment où Grenoble s’apprête à vivre un mois de février riche en grosses affiches. A commencer par la réception de Sochaux ce samedi. Bart Straalman devrait débuter, même si son entraîneur a expliqué avoir travaillé plusieurs options cette semaine à l’entraînement. Plus de 6 mois après. Pour reprendre une histoire à peine entamée.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici