GF38 B : la lumière est venue de Benyounes

GF38 B : la lumière est venue de Benyounes


En difficulté face à la réserve de Villefranche, l’équipe B du GF38 s’en est remis à une inspiration géniale d’Omar Benyounes, auteur d’une frappe de plus de 50 mètres quelques minutes après son entrée en jeu. L’équipe de Lucas Pouliquen s’est finalement imposée 3-1 face au FCVB avec un doublé du numéro 12 mais aussi le tout premier but grenoblois de Giorgi Kokhreidze.

Côté grenoblois étaient alignés plusieurs éléments du groupe Ligue 2 : Jules Sylvestre-Brac, Akim Abdallah, Yannick Marchand et Giorgi Kokhreidze.
Le GF38 a évolué en 352 avec le Géorgien en pointe aux côtés de Belkheir. Gourgand était aux manettes dans un rôle d’électron libre un cran derrière. Jurine et Abdallah ont animé les côtés en piston. Jeno et Marchand ont évolué en milieux axiaux devant un trio défensif composé de JSB, Strazzeri, Thunet. C’est Gabin Meunier qui a gardé les buts isérois, Paul Bourdelle étant suspendu.

Le début de match n’était pas emballant. Les deux équipes, bien en place, cherchaient être propre dans la construction mais se montraient peu tranchantes dans les phases offensives. Nicolas Jurine se montrait malgré tout à quelques reprises à son avantage sur son côté droit. Mais il devait sortir sur blessure peu avant la demi-heure de jeu.
Pour son deuxième match avec la réserve, Kokhreidze montrait également des choses intéressantes. Il lançait d’abord parfaitement Belkheir gêné par le faux-rebond d’un terrain indigne d’une rencontre de R1 au moment de conclure. Puis il plaçait une reprise qui s’envolait au-dessus des buts caladois. Il inscrivait surtout son tout premier but avec Grenoble d’un petit ballon piqué après avoir été servi dans la profondeur.

La joie des Isérois était de courte durée puisque Villefranche égalisait moins de 10 minutes plus tard d’une d’une très belle reprise du gauche de Samuel Quantin, trouvé seul au second poteau.

L’inspiration d’Omar Benyounes pour le GF38

La seconde période reprenait sur des bases beaucoup plus élevées en matière d’intensité et de rythme. Les deux formations haussaient le ton et l’arbitre devait donner du sifflet. Si ce n’est sur quelques tentatives du remuant Gourgand, le GF38 ne parvenait toutefois pas à déséquilibrer un adversaire bien en place. C’est au contraire Villefranche qui se procurait plusieurs opportunités de prendre l’avantage via M’Fomo, Garcia et Akono, touchant même le poteau des buts de Meunier.

A la peine, la formation de Lucas Pouliquen s’en remettait au talent et à un coup de génie d’Omar Benyounes. L’ancien d’Orléans se montrait dangereux dès son entrée avec un débordement côté gauche qui n’était pas loin de profiter à Gourgand.
Quelques minutes plus tard il s’offrait le but de ce début de saison en plaçant une mine de la ligne médiane qui venait terminer sa course sous la barre des buts caladadois. Une inspiration géniale qui mettait son équipe devant au tableau d’affichage à quelques minutes du coup de sifflet final. Histoire de s’éviter des dernières secondes tendues, Benyounes signait même un doublé plein de sang-froid, bien servi dans la profondeur.

Après sa défaite à Chassieu Décines, le GF38 n’était pas loin de laisser d’autres points en route face à une équipe de Villefranche solide et de qualité. Benyounes en avait décidé autrement ce samedi soir.

  1. […] GF38 B : la lumière est venue de Benyounes – il y a 11 heures […]

Leave a Comment