#GF38  Andréa Compper Banguillot veut s’inscrire sur la durée

#GF38 Andréa Compper Banguillot veut s’inscrire sur la durée

Du haut de ses 25 ans, elle ferait presque figure d’ « ancienne » au sein de l’effectif rajeuni du Grenoble Foot 38. Andréa Compper Banguillot, arrivée cet été dans les Alpes, semble déjà bien intégrée et prête à transmettre le vécu emmaganisé outre-atlantique ces quatre dernières saisons et auparavant à Juvisy, où elle débuta en D1. Dans une équipe en (re)construction, elle aura un rôle important à jouer. Un rôle qu’elle espère tenir sur la durée.

Après une expérience avec les U19 du PSG, Compper Banguillot fait ses premiers pas en seniors avec Juvisy. Principalement DH mais avec aussi l’opportunité de découvrir la D1… Et de marquer, pour son tout premier match, lors d’une victoire sur la pelouse de l’AS Saint-Étienne, alors qu’elle n’a que 18 ans.

Son temps de jeu en élite ne décollant pas, elle se décide à franchir l’Atlantique, direction les Etats-Unis où elle a évolué ces quatre dernières saisons (2 dans le Kansas et 2 aux Mississippi State University) tout en décrochant un Bachelor de Business Administration.

Elle y découvre un nouveau monde, « très physique, on va beaucoup à la musculation, c’est fort dans les duels. Comparativement le jeu en France est beaucoup plus technique et tactique donc cela m’a permis d’apprendre beaucoup au niveau physique, ce qui me servira ici. », explique la joueuse qui ne voulait pas forcément arrêter cette aventure mais « c’est un processus de 4 ans que j’ai terminé. Pour pouvoir rester il faut avoir un visa, compliqué à obtenir. »

C’est donc le choix du retour en France qui s’impose pour Andréa. Et l’option Grenoble se décante rapidement. « Dès que j’ai pu avoir le coach, il m’a convaincu du projet. Il l’a présenté clairement : pas forcément aller très vite, très haut, mais monter petit à petit. Il y a un vrai objectif de construire un projet à long terme. »

Un projet dans lequel elle compte s’inscrire, en apportant sa pierre à l’édifice. Cette saison son expérience ne sera pas de trop au sein d’un effectif jeune. « Ce sera le rôle des plus expérimentées de tirer vers le haut le groupe par l’expérience et le passé. Je trouve qu’il y a une très bonne balance entre les plus jeunes et celles qui ont un peu plus de vécu et toute ensemble on peut viser de bons résultats. »

Si le projet grenoblois se construit dans la durée, le rappel à la réalité se fera dès septembre avec un début de calendrier qui s’annonce compliqué. « On doit se mettre dans la tête que c’est maintenant », acquisse la milieu de terrain. « Il ne va pas falloir prendre à la légère nos matchs amicaux parce que Saint-Étienne, Evian Thonon, Nice… ça va arriver très vite et il va falloir être prêt ! »

De l’ambition qui ne s’accompagne pas d’une pression excessive. La seule volonté du moment reste « de faire mieux que l’an dernier ; on aimerait être dans les 5-6ème mais notre projet est sur le long terme. On va y aller petit à petit. »

Avec un nouvel entraîneur, quelques nouvelles joueuses et l’envie de rebondir chez les anciennes du club après une saison 2019-2020 compliqué le GF38 repart sur de nouvelles bases. Et même s’il reste lointain et incertain, le bout du chemin rime à Grenoble toujours avec D1.

  1. […] #GF38 Andréa Compper Banguillot veut s’inscrire sur la durée – 2 jours […]

Leave a Comment