Fin de parcours en Coupe pour le GF38

Fin de parcours en Coupe pour le GF38

Pas d’exploit pour Grenoble, qui n’a pas réussi à déjouer les pronostics des sites de paris sportifs en ligne, tombé sur plus fort que lui ce mercredi après-midi au Stade des Alpes. L’équipe d’Hinschberger n’a que trop rarement trouvé des solutions face à un pensionnaire de Ligue 1 bien en place tactiquement et qui s’est fait un plaisir d’ « ouvrir » son adversaire à chaque récupération de balle. Si le score est resté « raisonnable », la qualification de Monaco ne souffre d’aucune contestation.

Les Grenoblois étaient perturbés par le pressing haut de l’ASM en début de rencontre et ne parvenaient pas à s’approcher des buts de Majecki.
Bien lancé en profondeur Pietro Pellegri obtenait la première occasion du match mais se heurtait à une bonne sortie de Salles qui obtenait même la faute. Les visiteurs poursuivaient sur leur lancée avec une frappe trop croisée de Cesc Fabregas bien servi en retrait par Ruben Aguilar.
La première incursion iséroise permettait à Ravet d’obtenir un corner, juste après le quart d’heure de jeu. La tête de Nestor sur ce dernier permettait au portier de Monaco de se saisir du ballon pour la première fois du match. C’est dire à quel point le GF38 se montrait inoffensif dans cette première période.
Salles avait lui un peu plus de travail à l’image de son arrêt sur une reprise second poteau de Millot.
A l’approche de la demi-heure, les Dauphinois s’enhardissaient un peu plus, dans le sillage d’un Michel très actif. Un coup-franc de Ravet trouvait ainsi le cadre. Ces intentions avaient toutefois du mal à trouver une conclusion satisfaisante à l’image d’une tentative totalement dévissée de Belmonte à l’entrée de la surface.

Après une première alerte via Aguilar, les visiteurs finissaient par trouver le chemin des filets par Jovetic sur un contre parfaitement mené. Les Monégasques poursuivaient leurs offensives et il s’en fallait de quelques centimètres pour que Jovetic double la mise avant la pause. Le score de 1-0 n’était finalement pas cher payé au vu de la domination des visiteurs au cours du premier acte.

La seconde période repartait sur les mêmes bases avec des Grenoblois éprouvant les pires difficultés à s’approcher des buts de Majecki et se mettant en difficulté à chaque perte de balle.
Un éclair n’était pas loin d’illuminer le ciel alpin : Diallo trouvait Anani dans la profondeur qui croisait un tout petit peu trop sa frappe.
Une petite lueur sans suite. Monaco reprenait sa domination. Jivetic mettait Salles à contribution et les situations dangereuses se multipliaient dans la surface iséroise. Diatta, sur un contre, obligeait à son tour le portier du GF38 à s’employer. Un Salles à plusieurs reprises décisif dans les dernières minutes du match.
Le score laissait toujours entrevoir la possibilité d’un exploit et Grenoble jetait ses dernières forces dans la bataille. Mombris s’offrait même une balle d’égalisation mais croisait lui aussi trop son tir. Malgré quelques coups de pied arrêtés supplémentaires intéressants, c’était malheureusement insuffisant. Le parcours en Coupe des coéquipiers de Mombris s’arrête là, après un match sans grande passion qui a rappelé à quel point les supporters manquent dans les stades…

Vous pouvez revivre le live du match.


Fiche technique :

A Grenoble, Stade des Alpes, Monaco bat Grenoble 1-0 (mi-temps : 0-1). Arbitre : M. Dechepy assisté de MM. Parinet Le Tellier et Pignatelli.

Buts : Jovetic (36e) pour Monaco.

Avertissements : Diallo (29e), Belmonte (48e) à Grenoble ; Pellegri (11e) à Monaco.

GF38 : Salles – Abou Demba (Benet, 71e), Nestor, Straalman, Mombris – Belmonte (Pickel, 63e), Pérez, Michel (Néry, 68e)– Diallo, Anani (Djitté, 63e), Ravet (Semedo, 63e).

Le banc : Bourdelle, Sylvestre-Brac, Abdallah, Henen.

ASM : Majecki – Aguilar, Disasi, Matsima, Ballo-Touré – Diop (Diatta, 63e), Fabregas (Tchouaméni, 74e), Matazo (Luis, 74e), Millot (Golovin, 74e) – Jovetic, Pellegri (Caio Henrique, 80e).

Le banc : Lecomte, Maripan, Ben Yedder.

Leave a Comment