Et le temps s’est arrêté au Village Olympique

Et le temps s’est arrêté au Village Olympique

Le siège de l’US Village Olympique est un rappel au passé glorieux du club grenoblois. Fanions, écharpes, vieilles coupures de presse… Où qu’il se pose, le regard est ainsi confronté à un pan de l’histoire des Villageois. Un rappel utile que l’USVO a compté dans le paysage footbalistique local.

Ce mercredi en fin d’après-midi ce passé partageait les lieux avec l’avenir du Village : les jeunes U18, tout juste qualifiés pour le 5ème tour de la Coupe Gambardella, qui s’y préparaient avant leur entraînement du jour.
Pour faire le lien entre les époques, leur entraîneur Ali Tahli. « La plupart d’entre eux ignoraient qu’il y a eu ici de grands joueurs, de grandes équipes, alors que c’est pourtant l’histoire de leur quartier », explique l’éducateur.

Nous avions sollicité ce dernier pour un reportage suite à la qualification en coupe. Mais si les résultats restent au cœur du projet sportif, Ali nous a aussi parlé de valeurs, du fair-play de l’entraîneur de Manival, du rappel qu’à l’USVO le collectif primait face à l’individu. Que le collectif transcendait l’individu.
C’est cet état d’esprit qu’il souhaite insuffler à ses joueurs, dans une optique de travail, de progrès. Parce qu’au Village on sait qu’on doit sans doute faire un peu plus qu’ailleurs pour mériter autant.

Le temps s’est arrêté l’espace de cet instant. Puis il a repris son cours. Fanions, écharpes et vieilles coupures de presse ont conservé leur place. L’avenir s’est lui remis en marche, direction le théâtre où s’écriront les prochains chapitres de l’histoire des Villageois.

Vous pourrez retrouver ce jeudi notre reportage vidéo et photos sur les U18 de l’USVO.

Leave a Comment