Erin Nayler : « Aider le GF38 à atteindre la D1 »

Erin Nayler : « Aider le GF38 à atteindre la D1 »

Le gros coup du mercato hivernal grenoblois, c’est elle. Erin Nayler, gardienne de but internationale new-Zélandaise, qui arrive, prêtée pour 6 mois, en provenance de l’Olympique Lyonnais où elle cirait le banc en position de troisième gardienne du club (le club lyonnais avait également besoin de libérer une place d’extra-communautaire). Un renfort « marketing » de poids, qui devra aussi apporter un plus sur le plan sportif. Erin, elle, en tout cas, compte bien aider ses nouvelles coéquipières à réaliser leurs objectifs lors de la 2ème moitié de saison.




Quel est ton parcours de footballeuse ?

« J’ai joué presque toute de ma vie en Nouvelle-Zélande dans divers clubs . Le plus récemment, j’ai évolué sous les couleurs de Norwest United. Je suis aussi passé par le Sky Blue FC (club américain, basé dans le New-Jersey), mais ça n’a pas marché. J’ai alors eu l’opportunité de signer avec l’Olympique Lyonnais. Je dirais que c’est réellement ma première expérience professionnelle dans le football. Je suis arrivé en septembre l’année dernière et j’apprécie vraiment ce club. »

Comment te sens-tu à Grenoble, qui n’évolue pas vraiment dans le même monde que l’OL ?

« J’apprécie l’atmosphère au GF38. C’est un club où ton le monde se connait, presque familial, avec des joueuses vraiment accueillantes et j’apprécie aussi beaucoup les entraînements ».

Quels sont tes objectifs en venant ici pour 6 mois ?

« Individuellement mon but est de continuer à progresser en tant que joueuse professionnelle. Et collectivement, j’aimerais aider l’équipe à atteindre son objectif, qui est l’accession en première division. »

Pour conclure, le tirage de la coupe t’a offert un joli clin d’oeil, comment appréhendes-tu le match face à l’OL ?

« Je suis excitée par cette rencontre. Ce sera un match très difficile pour nous, j’ai joué avec les Lyonnaises ces derniers mois et ce sont réellement les meilleures au monde. Mais je pense que cela peut nous nous aider à progresser et nous rendre plus fort pour le championnat. Il y a toujours une chance de se qualifier, même si elle peut être mince… »

  1. […] : Erin Nayler et Julie […]

  2. […] : Erin Nayler et Julie […]

  3. […] : Erin Nayler et Julie […]

Leave a Comment