Alors que Grenoble avait la possibilité de revenir sur les talons d’Albi, un scénario tout à fait à l’opposer allait leur arrivée. Tout les moyens étaient dans les pieds des Grenobloises pour ramener cette victoire  tant espérée, mais un manque de réussite allait les en empêcher.

Une domination sans but

Les Iséroises savaient qu’elles n’avaient pas le choix et d’autre alternative que de ramener les trois points, et elles se rendaient mettre du ballon. Elles rentraient très bien dans le match, avec une forte domination, ne laissant que quelques petits espoirs de se montrer. Comme depuis quelques temps, la réussite devant les buts semble avoir quitté les joueuses de Nicolas Delépine, et cela agaçait le coach. La mi-temps était sifflée sur ce score de parité 0-0.

Trop d’erreurs

Que peut-on dire sur cette seconde période si ce n’est qu’elle a démarré comme la première. Pour preuve puisque les joueuses d’Yzeure ne s’étaient procurées que deux actions en première période. Alors que le jeu se déroulait sans trop de danger, sur une action d’Yzeure, Gbedjissi était lancé en profondeur. Sur une mauvaise entente de la défense, cela lui ouvrait le chemin des buts et lui laissait l’opportunité d’ouvrir le score (1-0, 57e). Elles n’en revenaient pas, si peu d’occasion et marquer un but à l’une des meilleures défenses du championnat. Voici des Iséroises dos au mur, qui n’avaient plus le choix que d’attaquer. Les minutes s’égrainaient sans qu’il y ait de franche attaque, bien au contraire. Comme toujours quand la réussite ne vient pas, c’est la poisse qui s’installe. Une nouvelle erreur cette fois-ci, Surpris en voulant remettre en retrait, elle donnait directement le ballon à Gbedjissi qui n’avait plus qu’à conclure (2-0, 79e). La messe était dite car plus rien n’allait être inscrit.

La descente en enfer continue pour Grenoble. S’il n’y a pas de révolte de la part des joueuses de Nicolas Delépine, la saison prochaine ce sera la D3.

Le coach Grenoblois nous donnait ses impressions sur le match « On domine de la tête et des épaules l’équipe d’Yzeure, qui ne sait crée que deux occasions en première période. Ensuite on leur fait deux cadeaux, qui nous coûtent cher. J’étais venu ici avec une stratégie qui semblait bien marcher et qui déstabilisait l’adversaire. On a fait preuve de fébrilité et on l’a payé cash. Après on dira que c’est la faute du coach, une chose est sûr, c’est que si l’on veut s’en sortir il va falloir se battre jusqu’au bout parce que on n’a plus le droit à l’erreur car on a épuisé nos jokers ».   

Fiche technique Yzeure – GF38

Composition

Yzeure : Gros, Maie, Tsadjia, Barka (Sama 46e), Hassani, Gbedjissi, Ahamadi (Mahi 64e), Crouzet, Pimbert (Badate 86e), Sedaoui

GF38 : Boklach, Surpris, Pilot, Limage (Grandjean Beylot 73e), Decilap, Fabre (Odwrot 85e), Moryl (Shaiek 85e), Larrivée, Arpin, Wasner (Renault 73e), Chabrier

Remplaçantes :

Yzeure : Sama, Ou Mahi, Badate

GF38 : Shaiek, Grandjean Beylot, Renault, Ben Hadj M, Odwrot

Buts : Gbedjissi 57e, 79e pour Yzeure

Arbitre : Morgane Chignard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici