Charles Pickel : direction les sommets

Charles Pickel : direction les sommets

Charles Pickel a inscrit son premier but de la saison ce samedi face au SM Caen. Le mot « récompense » a pris alors tout son sens pour l’infatigable milieu de terrain, insatiable gagneur, qui, en deux saisons, a séduit tout le monde à Grenoble. Nous en tête. Une capitale des Alpes qui peut difficilement être davantage qu’une étape dans la carrière du joueur de 23 ans. Car le problème avec le Suisse, c’est qu’il ne plaît pas que dans la région.

Depuis son arrivée au GF38, à chaque mercato c’est la même rengaine. Des clubs se « renseignent », selon l’expression consacrée, sur l’ancien élément des Grasshopper Zurich. Son volume de jeu, sa force de caractère, sa frappe de balle – qu’il a fait apprécier samedi dernier, sa capacité à la récupération… autant de qualités qui ne laissent pas insensibles l’Europe du football. A seulement 23 ans, le Suisse est devenu un des leaders du GF38, sûr comme en dehors du terrain. Aussi hargneux sur la pelouse que souriant en dehors, avec toujours ce petit côté « mauvais perdant » qui contribue à son charme. Pickel est de la trempe des très bons joueurs. En Ligue 2 déjà. Il le démontre chaque semaine. Mais ce terrain de jeu est désormais un peu trop petit pour le joueur qui ne s’en est d’ailleurs jamais caché : il veut jouer plus haut.

Des pistes en Ligue 1 et en Bundesliga

Plus haut, plusieurs clubs se montrent justement intéressés. Dans l’Hexagone comme à l’étranger. En France, deux clubs font les yeux doux à l’Helvète. Un qui a déjà quasi assuré son maintien en élite, et un autre pour qui il est plutôt bien engagé. Deux options pour jouer plus haut, donc. Elles ne sont pas les seules. En Allemagne, le suisse alémanique dispose aussi d’une bonne cote avec plusieurs formations de Bundesliga qui le suivent avec intérêt, dont une en grande difficulté au classement.

Sous contrat jusqu’en 2022

Et Grenoble dans tout ça ? Personne n’a dit qu’il n’était pas possible de jouer plus haut également ici. Et c’est là tout le sel de cette fin de saison. Pickel fait en tout cas tout pour que l’espoir d’accéder à la Ligue 1 demeure, en enchaînant les prestations convaincantes à l’image de son match contre Caen, où il a même inscrit son premier but de la saison.
Le joueur est encore sous contrat jusqu’en 2022. Cela veut dire plusieurs choses. Déjà qu’il faudra l’accord du club pour qu’il parte. Ensuite, que si le club espère en obtenir quelque chose, c’est cet été qu’il faudra lui accorder un bon de sortie (ou alors le prolonger). On sait que l’aspect « vente » reste primordial dans le modèle économique du GF38 (comme pour la plupart des clubs de Ligue 2) et que les difficultés économiques liées à mediapro et la situation sanitaire ont impacté le club, même si sa bonne gestion lui a permis de l’être nettement moins que ses petits camarades.

Pickel suit sa voie et se donne les moyens pour atteindre ses objectifs. « Jouer plus haut ». A Grenoble ou ailleurs. On devine vers quelle option vont vos préférences. Cela tombe bien, « Charly » n’aime pas perdre et un GF38 qui ne perd pas pourrait bien faire encore un petit bout de chemin en compagnie de son Helvète préféré.

  1. […] Charles Pickel : direction les sommets – il y a 12 heures […]

  2. […] Les prestations du milieu suisse ont visiblement convaincu Terim et Galatasaray suit désormais le joueur de très près, comme de nombreuses autres formations en France et ailleurs. […]

  3. […] savoir que Charles Pickel a volé pour la France et s’est engagé avec le Grenoble Foot 38 le 2 juillet […]

Leave a Comment