Ce lundi, Yohan Brun était en mode rentrée de classe

Il a faim, Yohan Brun. L’attaquant a marqué ce lundi son premier but en Ligue 2. Une réalisation qui donnait alors l’avantage au GF38 face à Lens dans un Stade des Alpes incandescent. Une juste récompense pour un garçon qui ne ménage pas ses efforts au quotidien, pour aller au bout de son rêve.

Quand il est arrivée de Hyères, il y a un an et demi, son message était déjà clair : « j’ai un an et demi pour prouver que je peux jouer en professionnel ». Alors, depuis il s’y attelle. Le passage du N3 à la L2 n’est pas aisé, les premiers mois sont difficiles. Philippe Hinschberger accorde peu de temps de jeu à son nouveau joueur malgré une fin de saison sans enjeu. Pour sa première demi-saison en Ligue 2 il totalise 9 apparitions, la dernière lors de la 33journée (contre Lens…), pour seulement 3 petites titularisations et aucun but marqué.

L’intersaison voit le GF38 perdre la quasi-totalité de son attaque mais aussi beaucoup se renforcer, notamment sur le poste d’ailier droit qu’occupe préférentiellement Brun.
Pour autant, le joueur de 24 ans fait une préparation de qualité, sa première « vraie » préparation comme il le révélait avant le match à Niort il y a quelques jours. Pas suffisant pour gagner réellement du temps de jeu puisqu’il ne joue que 16 minutes (à Chambly) lors des trois premières journées de championnat.

La coupe de la Ligue va lui offrir un terrain de jeu sur lequel s’exprimer. Titulaire face à Rodez, il est l’auteur de la passe décisive sur le but de Semedo. Il ne joue pas face à Troyes mais il fait une entrée très remarquée au Havre, où il dispute 24 minutes. A Niort, il est le meilleur Grenoblois du match malgré son tir au but manqué suite auquel le GF sort de la compétition. Lui qui souhaitait « donner un peu plus mal au crâne » à son entraîneur, a réussi dans son projet.

Il n’est sans doute pas l’attaquant le plus naturellement talentueux de l’effectif. Mais il a cette hargne, cette envie de tous les moments, qui n’est pas sans rappelé un certain Florian Sotoca, qui a lui aussi éclos sur le tard.

Brun avait été malheureux en coupe avec un poteau trouvé et plusieurs tentatives qui auraient mérité un meilleur sort. Il aurait également pu prendre un petit coup au moral suite à son tab fatidique. C’est mal connaître le bonhomme. A 120% ce lundi lors du gros quart d’heure qu’il a disputé, il a cette fois-ci réussi à trouver le chemin des filets. Il n’a fait rêver que quelques minutes le Stade des Alpes à une possible victoire face à Lens. Mais il a continué à conquérir le cœur de l’exigent public grenoblois, qui a toujours aimé les joueurs qui ne trichaient pas.

Il a faim Yohan Brun. Et quelque chose nous dit que ce n’est pas ce premier but en Ligue 2 qui l’a rassasié…

  1. […] A lire : Une rentrée de classe réussie pour Yohan Brun […]

  2. […] A lire : Une rentrée de classe réussie pour Yohan Brun […]

Leave a Comment