Avant GF38 – Dijon : changer de défense

Avant GF38 – Dijon : changer de défense


Face à l’armada offensive du DFCO, impressionnante sur le papier, le GF38 va devoir se montrer solide en défense ce samedi, au Stade des Alpes, s’il veut poursuivre sa bonne passe actuelle. Il devra le faire sans Loris Néry, blessé, dont l’absence va nécessairement impliquer du changement.

>> Abonnez-vous à notre chaine Youtube

Un retour à 4 derrière ?

C’est la principale question soulevée par le forfait du Stéphanois. Le plus simple serait sans doute de repasser à quatre derrière vu les joueurs à disposition. Un dispositif Gaspar, Monfray, Nestor, Gersbach (/Abdllah) serait on ne peut plus classique à Grenoble.

Mais Maurizio Jacobacci semble avoir trouvé son équilibre et un système préférentiel avec le 3421 mis en place à l’occasion des deux dernières journées. Dans cette configuration, le Grenoble Foot 38 n’a pas encaissé le moindre but face à Pau puis à Bastia, concédant même un minimum d’occasions.

Ne pas « changer un système qui gagne » nous semble la meilleure option, quitte à évoluer en cours de partie. Contre les Palois, les coéquipiers d’Adrien Monfray s’étaient d’ailleurs montrés particulièrement à l’aise et efficaces sur les phases de passage de 3(/5) à 4 derrière, on ne fait donc pas de soucis sur leur adaptabilité tactique lors de la rencontre.

Qui avec Monfray et Nestor au sein de la défense du GF38 ?

Conserver ce système à 3 défenseurs axiaux impliquent donc de trouver un remplaçant à Loris Néry, excellent dans ce registre alors qu’on ne l’avait uniquement connu que comme latéral dans les Alpes. Trois options sont possibles :

  • Faire reculer un milieu. Bambock l’avait fait à Toulouse, sans grande réussite. De Iriondo a joué dans son ancien club à quelques reprises en défense centrale et Souleymane Cissé est également capable de le faire.

  • Titulariser Jules Sylvestre-Brac. Une option qui a du sens. Déjà parce que le jeune défenseur fait des rentrées satisfaisantes et que face à Nancy il avait réalisé un match plein – même si pour lui aussi le match à Toulouse fut compliqué. Ensuite parce que l’ancien d’Aix est un très bon joueur de tête et que Jacobacci a évoqué ce vendredi les joueurs de taille côté dijonnais dangereux sur les coups de pied arrêtés notamment. L’entraîneur nous avait également confié que son jeune joueur pouvait évoluer dans un système à 3.

  • Recentrer Alex Gersbach. L’Australien n’est pas le plus grand mais il fait tout de même 9 cm de plus que Néry (1m83 contre 1m74), sa taille n’est donc pas un problème. Sa titularisation à ce poste permettrait en outre de le faire jouer en même temps qu’Akim Abdallah. Point négatif : le manque de repère à un poste où il n’a jamais évolué.

Pas qu’une question de défense

Face à une formation qui compte dans ses rangs des joueurs de la trempe de Le Bihan, Jacob, Scheidler ou encore Benzia, peut importe la défense alignée, elle sera en difficulté si les situations à proximité des buts de Maubleu se multiplient.

Grenoble va devoir tenir la balle et chercher à la récupérer le plus haut possible – aussi pour éviter trop de cpa proche de ses buts. Le rôle de la première ligne offensive et des milieux de terrain dans la récupération et la conservation du ballon sera donc primordial. Il sera question de limiter les munitions pour ne pas laisser trop d’opportunités aux artificiers dijonnais de tester leur habileté à toucher la cible.

Contre Pau et en première période face à Bastia, cela avait été fait avec beaucoup d’efficacité. Le GF38 connaît la recette à appliquer mais va se frotter à un adversaire de qualité qui apportera lui aussi ses armes pour contrecarrer les plans dauphinois.

Notre proposition de composition pour ce GF38 – Dijon :

Maubleu – Monfray, Nestor, Gersbach – Gaspar, Bambock, Cissé, Abdallah – Michel, Ravet – Diallo.

Leave a Comment