Philippe Hinschberger : « De l’appétit pour la 2e partie de saison »

Philippe Hinschberger : « De l’appétit pour la 2e partie de saison »

Le GF38 reçoit Le Havre, ce samedi 12 janvier, pour le compte de la 20ème journée de Ligue 2. Pour un premier match en 2019 – du fait du report de la rencontre de coupe contre Strasbourg – abordé avec envie et détermination.

On n’ira pas jusqu’à dire que les Grenoblois piaffent d’impatience mais la réception du HAC est la bienvenue. « On a repris depuis quasiment deux semaines, nous étions frustrés de ne pas avoir pu jouer contre Strasbourg », a ainsi expliqué un Philippe Hinschberger content de retrouver la compétition ce week-end.

La situation est diamétralement opposée pour des Normands qui viennent d’affronter deux fois en une semaine les Girondins de Bordeaux dans les coupes (pour une victoire et une défaite). « Ce n’est ni un handicap ni une force. Eux sont plus dans le rythme là où on a plus de fraîcheur. Je ne les imagine pas émoussés. Ils ont un effectif pour faire tourner. Ils auront une équipe compétitive, c’est sûr. »

Grenoble a démontré depuis son arrivée en Ligue 2 qu’il avait lui aussi les armes pour poser des problèmes à tout le monde et pour être ambitieux pour la suite. « On a envie de faire une 2e partie de saison aussi intéressante que la première. On s’est donné les moyens de mieux exister dans cette Ligue 2 en étant tout près de la 3e place. On a de l’appétit pour la 2e partie de saison. »

Le technicien alpin a conscience que cela passera déjà par des meilleurs résultats au Stade des Alpes, où le GF38 a patiné lors de ses dernières sorties. « J’aimerais qu’on retrouve rapidement plus de certitudes à domicile. Nos 3-4 derniers matchs au Stade des Alpes ont été moyens, je n’ai pas trop aimé ce dernier mois et demi de compétition à domicile. »

La tâche ne sera pourtant pas aisée face à un HAC qui ne se présentera pas dans l’enceinte alpine en victime expiatoire. « Le Havre a plus de qualités que nous », juge Hinschberber. « De l’expérience, du talent avec des joueurs comme Bonnet, Fontaine… Pour moi on reste en position de challenger et on doit continuer à craindre et respecter cette équipe que je ne considère pas à sa place aujourd’hui. »

Le GF pourra compter sur la moitié de ses recrues. Yohan Brun sera en effet de la partie et a fait à son coach « une très bonne impression depuis qu’il est là ». Il faudra en revanche patienter pour voir à l’œuvre Romain Grange, qualifié mais laissé au repos. « Il n’a pas beaucoup joué avec Charleroi, il faut le remettre doucement dans le rythme. »

Après deux défaites de rang – sa plus mauvaise série en Ligue 2 cette saison – Grenoble veut repartir du bon pied ce samedi. Il faudra pour cela retrouver les fondamentaux « agressivité, engagement, courses ». Les ingrédients à appliquer pour lancer sur de belles bases cette nouvelle année.

Leave a Comment