Une lutte à 4 pour la montée directe en Ligue 1

Une lutte à 4 pour la montée directe en Ligue 1

A trois journées de la fin, quatre équipes (on vous détaillera pourquoi) peuvent encore viser la montée directe en Ligue 1, en terminant à une des deux premières places du championnat Ligue 2. Elles ne partent bien sûr pas toutes avec les mêmes chances d’y parvenir.

Mathématiquement Auxerre et le Paris FC en course MAIS

Oui, c’est un gros mais. Commençons déjà par dire que l’ESTAC est lui certain de terminer dans le Top 3 puisque Grenoble, le 4ème, est à 10 longueurs et qu’il ne reste que 9 points à prendre.
On va également considérer que Clermont, 2ème, ne sera pas doublé par l’AJA et le Paris FC. L’équipe de Pascal Gastien compte en effet 9 points d’avance sur les 5e et 6e et une différence de but TRES avantageuse (+14 par rapporte à Auxerre, + 23 par rapport à Paris). Ce ne serait même plus du stade de l’effondrement à ce niveau là. Donc passons outre la notion « mathématique » dans notre étude.

Troyes (1er, 71 points)

Va à Châteauroux, reçoit Dunkerque, va au Havre

C’est ce qu’on appelle un boulevard. Avec 5 points d’avance sur Clermont et, dans le pire des cas, 3 sur Toulouse (si le TFC gagne ses deux matchs en retard) ainsi qu’un calendrier extrêmement favorable, les protégés de Laurent Batlles filent vers la Ligue 1. Cela pourrait même être déjà plié lors de la prochaine journée selon le résultat des Clermontois à Grenoble.

Clermont (2e, 66 points)

Va à Grenoble, reçoit Sochaux, va à Caen

Avec l’ «inconnu » Toulouse, virtuel 2ème, les coéquipiers de Bayo ne peuvent pas se permettre de laisser trop de points en route. Leur calendrier pourrait être très compliqué avec un déplacement chez un GF38 invaincu au Stade des Alpes et le dos au mur, la réception de Sochaux une des équipes les plus à l’aise à l’extérieur du championnat et un ultime déplacement chez le SM Caen qui jouera peut être sa survie en L2 jusque là. L’équipe de Pascal Gastien n’est pas en si bonne posture que son classement actuel pourrait le laisser supposer

Toulouse (3e, 62 points)

Va au Paris FC, va au Havre, reçoit Caen, reçoit Pau, va à Dunkerque

Et si Clermont doit se méfier, c’est parce que Toulouse et ses matchs en retard sont difficiles à pronostiquer. Le TFC a son destin en mains et remontera en Ligue 1 s’il gagne tous ses matchs. Mais dans quel état physique va-t-il aborder cette série de 5 rencontres en 15 jours, après une coupure covid pour la bonne moitié de son effectif ? Le calendrier est tout sauf facile avec un premier déplacement chez le PFC qui n’a d’autre choix que de gagner et pas mal de matchs contre des formations potentiellement toujours en lutte pour leur maintien. Le potentiel pourrait s’avérer important, notamment face à Pau et/ou Dunkerque qui pourraient être sauvés d’ici là.

Grenoble (4e, 61 points)

Reçoit Clermont, Va à Auxerre, reçoit Rodez

Reste le GF38. Tout reste possible pour les coéquipiers de Brice Maubleu mais cela va passer par des résultats favorables et par un sans-faute, à commencer par la réception de Clermont à absolument battre le lundi 3 mai prochain. Grenoble enchaînera avec un autre très gros match face à un adversaire direct, Auxerre, avant de conclure sur une affiche largement plus « facile » contre Rodez qui n’aura rien à jouer. C’est la grosse cote pour la montée directe qui pourrait être perdue dès lundi prochain.

Leave a Comment