Un match particulier pour Eric Vandenabeele et les Grenoblois à Lens

Un match particulier pour Eric Vandenabeele et les Grenoblois à Lens

Samedi à 14h45, le GF38 se déplace dans le mythique stade Bollaert pour y affronter le RC Lens. Une rencontre qui pourrait s’avérer être un tournant dans la saison des Grenoblois.




Grenoble après un très bon début de saison, a l’opportunité de réaliser quelque chose de grand dans le nord de la France. A égalité de points avec leur adversaire d’un jour, Spano&co pourraient se retrouver propulsés sur le podium en cas de victoire et de mauvais résultats des équipes du trio de tête. En effet, comme évoqué par Eric Vandenabeele en conférence de presse d’avant-match, le GF38 se déplacera avec la ferme intention de prendre des points mais avec « aucune pression ». Contrairement auxLensois, qui après trois défaites dont une déconvenue lors du derby, auront la pression sur leurs épaules.

Une rencontre « test »

Cette rencontre contre un des plus gros budgets du championnat prend également l’allure d’un test. Après deux rencontres face aux « gros » (SB29 et Lorient) qui se sont soldées par des défaites, les Grenoblois ont l’occasion de s’affirmer un peu plus dans ce championnat. Toutefois, cette rencontre ne tombe pas forcément au bon moment. Les Lensois auront à cœur de se relancer devant leur public et ils y ont tout intérêt.

« Un match particulier »

Pour le numéro 4 du GF, originaire de Calais, c’est une rencontre particulière qui l’attend, dans un stade où il se rendait plus jeune. Mais l’objectif reste le GF. Interrogé sur la motivation du groupe, VDA a loué celle-ci, qui reste intacte quel que soit l’adversaire. L’ambiance de Bollaert pourrait toutefois participer à transcender un peu plus nos Grenoblois, accompagnés par leurs supporters qui prévoient un déplacement en nombre.

Une solidité défensive à préserver

Par ailleurs, face à des Sangs et or qui tournent bien offensivement, Vandenabeele et ses compères de défense auront fort à faire. VDA a loué sa complémentarité avec cap’tain Spano, qu’il juge être un atout pour l’équipe : « c’est une force, on peut jouer les yeux fermés ensembles ». Il n’a d’ailleurs pas manqué de pointer du doigt la force offensive des hommes de Montanier, capables de planter cinq buts en une rencontre comme face au Gazelec Ajaccio. Le Grenoblois, loin d’être inquiet, reste optimiste et sait son équipe capable de rivaliser avec le RC Lens.

Leave a Comment