Terell Ondaan : tout à prouver

Terell Ondaan : tout à prouver

Avant le déplacement à Lens ce lundi, Terell Ondaan s’est présenté en conférence de presse. L’occasion d’évoquer sa saison sur le plan personnel ainsi que d’un point de vue collectif.

Des débuts tonitruants puis… plus grand chose

Débarqué cet été de Telstar (D2 hollandaise), Ondaan a tout de suite impressionné. Philippe Hinschberger a d’ailleurs évoqué le « bon début de saison, notamment en préparation » de son joueur. Ce qui lui a permis « de s’imposer comme un titulaire et il s’est peut-être un peu assis là-dessus, ça l’a desservi ». En effet, ces dernières semaines, l’attaquant guyanais a admis « ne pas se sentir très bien car j’ai joué des mauvais matchs ». Il n’hésite toutefois pas à relativiser en disant que « cela arrive dans le football et il y aura des jours meilleurs sur les prochains matchs ». Éléments de réponse dès demain sur la pelouse du Racing Club de Lens.

L’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam (D1 hollandaise) ne baisse donc pas les bras et estime que pour qu’on voit le vrai Terell Ondaan, « j’ai besoin de plus toucher la balle, d’être plus libre ». Il a alors pointé du doigt l’aspect plus psychologique : « c’est plus dans ma tête que dans mes pieds : il faut que j’ai plus d’instincts et moins de réflexion ».

Par ailleurs, il a évoqué son adaptation à sa vie dans la capitale des Alpes où « tout va bien » et il se sent d’ailleurs « mieux maintenant qu’au début ».

Le GF sur la bonne voie

Sur le plan collectif, le joueur offensif grenoblois a invoqué une certaine nervosité lors du début d’année 2020 compliqué. Mais les deux derniers matchs ont relancé le GF38 qui semble être sur une bonne dynamique : « Maintenant on joue plus simple, on est mieux. Il y a plus de fluidité, de plaisir dans le jeu et cela se ressent dans les résultats. ».

Tancé par son coach

Interrogé par la suite sur le rendement de son joueur, Philippe Hinschberger s’est montré plutôt critique, évoquant une première partie de saison « mi-figue mi-raisin ». Si le coach estime que c’est « peut-être notre joueur le plus talentueux », ses performances ne suivent pas : « aujourd’hui, son rendement est amoindri, pas suffisant ». Il a d’ailleurs évoqué « un joueur qui va moins travailler que d’autres, notamment sur le replacement défensif ». En ce sens, l’entrée en jeu de Ondaan contre Le Havre n’a pas du tout été appréciée par Hinschberger qui ne l’a « pas vu prêt à aider l’équipe ». L’entraîneur isérois attend donc plus d’un joueur aux qualités indéniables, qui pourrait apporter beaucoup au GF38. La renaissance de Ondaan est attendue et pourrait peut-être s’initier à Bollaert…

Martin Bornet

Leave a Comment