Statistiques : l’attaque du GF38 a fait feu de tout bois

Retour en stat’ sur la prestation offensive du GF38 lors de sa victoire face à Valenciennes vendredi dernier au Stade des Alpes.




Grenoble dégaine dans tous les sens

Le GF38 était déjà l’équipe qui tirait le plus en Ligue 2 avant la rencontre avec près de 15 tentatives par match en moyenne avant la réception de Valenciennes.
Et bien contre le VAFC, les protégés d’Hinschberger ont fait exploser leur total avec 25 tirs à leur crédit. C’est tout simplement énorme. A titre de comparaison, le PSG et l’OM, qui ont tous les deux gagné 4-0 le week-end dernier en Ligue 1, ont respectivement frappé au but 16 et 17 fois. Valenciennes a tiré de son côté 7 fois au but.

Plus de tentatives mais aussi une moyenne de tirs cadrés beaucoup plus élevée. Lors des 6 premières journées, le GF38 tournait autour des 30% de frappes cadrées. Vendredi dernier, le pourcentage a grimpé à 52, avec 13 tirs cadrés.

A lui seul Florian Sotoca a pris 7 fois sa chance (3 tirs cadrés, 2 buts). Il a été suivi par Malek Chergui (5 tirs, 3 cadrés, 1 but), Jessy Benet (4 tirs, 3 cadrés), Arsène Elogo (3 tirs, 0 cadré), Youssouf M’Changama (2 tirs, 1 cadré), Pierre Gibaud (1 tir, 1 cadré), Jérôme Mombris (1 tir, 1 cadré), Eric Vandenabeele (1 tir, 1 cadré), Nicolas Taravel (1 tir, 1 cadré, 1 but).

La carte des tirs effectués

On constate une grosse majorité de tirs effectués dans la surface mais les Grenoblois n’ont pas hésité à prendre leur chance de loin quand l’occasion s’en présentait.

La profondeur avant tout

Deuxième constat intéressant, le GF38 a à peine effectué plus de centres qu’habituellement (15 contres 13,7 de moyenne sur la saison), mais beaucoup plus de centres réussis en revanche (8 contre 3,3 de moyenne sur la saison) ce qui est un bon point puisque l’on regrettait le déchet dans ce secteur lors des premiers matchs.

Qui a tenté (et réussi) le plus de centres lors du match ? Florian Sotoca, le « 9 » de l’équipe. Paradoxale sur le papier mais finalement pas illogique avec un attaquant qui n’est pas du tout dans le registre du pivot et qui a les qualités (et les habitudes) pour se désaxer même si on verra avec la carte des ballons touchés qu’il n’a pas tant dézoné que ça.
Le peu de centres peuvent s’expliquer par deux autres facteurs. D’abord le rôle des deux ailiers. Arsène Elogo (qui s’est montré à son avantage mais n’a pas effectué un seul centre) a touché la majorité de ses ballons dans une position plus axiale qu’excentrée. Malek Chergui (2 centres, 0 réussi) a davantage collé à sa ligne mais, étant gaucher, il n’était pas sur son bon pied pour centrer et a davantage chercher à rentrer pour tirer qu’à déborder.
Ensuite les latéraux ont moins participé au jeu offensif que face à Châteauroux par exemple. Mombris n’a centré que deux fois (pour 1 réussi). Abou Demba (1 centre, 1 réussi) était très intéressant offensivement mais est sorti rapidement. Dady Ngoy a centré à 3 reprises (1 réussi).

Moins de débordements et donc plus de jeu axial. Les deux buts de Sotoca sont par exemple donnés dans la profondeur par M’Changama. Vu le profil de son buteur, Grenoble a logiquement joué sur ses qualités. La possession a d’ailleurs largement été à l’avantage de Valenciennes (57,1%), confirmant que le GF38 a cherché à rapidement jouer vers ses flèches offensives.

La carte des positions moyennes sur les ballons touchés

Les automatismes viennent

Juste une petite statistique pour conclure. Les attaquants grenoblois avaient été pris 8 fois au piège du hors-jeu à Lorient, dont 3 contre Sotoca. Contre Valenciennes il y a eu 3 hors-jeu au total (Chergui 2, Elogo 1), dont aucun sifflé contre le numéro 7 isérois. C’est bien sûr déjà lié à la qualité des défenses ou des systèmes défensifs adverses. Mais on peut aussi penser que les Grenoblois progressent (dans l’appel, dans le tempo de la passe) au fil des minutes en jouant dans ce registre là.

Est-ce qu’Hinschberger a trouvé sa bonne formule devant ? Il y a des chances que le secteur offensif soit intégralement reconduit face à Brest ce vendredi. Contre une équipe en forme, le test sera des plus intéressants.

  1. […] Statistiques : l’attaque du GF38 a fait feu de tout bois – il y a 2 heures […]

Leave a Comment