Stade des Alpes – La parole aux supporters du FCG

Il y a quelques jours nous vous proposions une interview du Red Kaos sur la question du partage du Stade des Alpes avec le FC Grenoble Rugby. Il nous semblait important d’également recueillir la position du « colocataire » et Cédric, le président du club de supporters des Mammouths, s’est prêté au jeu de l’interview. Sans langue de bois et avec la passion qui caractérise aussi les amoureux de l’ovalie.




Cédric, les nouvelles polémiques concernant le partage du Stade des Alpes ne t’ont pas échappées…

Non et pour être franc ça commence à prendre la tête… Tous les ans c’est pareil et sur une question qui selon moi n’a pas à être « réglée » par des supporters.
Ceci étant dit je comprends quand même la position des supporters du GF38 et j’ai été le premier à les soutenir quand le foot a du aller jouer un match « à domicile » à Chambéry. Il suffit de se mettre à leur place pour comprendre que ce n’est pas normal. Ce que je regrette c’est qu’ils sont toujours à taper sur le FCG.

Pour toi les responsabilités des tensions sont ailleurs ?

Pour moi les pouvoirs publics doivent effectivement prendre leurs responsabilités une fois pour toute et prendre clairement des décisions sur ces questions de priorités et de partage. Nous supporters on ne peut que « suivre ». Quand le rugby est monté en Top 14 et que la ville nous a fait déménager au Stade des Alpes – qui est une superbe vitrine, je ne dis pas le contraire – on ne nous a par exemple pas demandé notre avis.

Avec la descente en Pro D2, tu t’es imaginé retourner à Lesdiguières ?

Je t’avoue que la question ne s’est pas posée. Cela fait quoi, 3 ans, que l’on est au Stade des Alpes et nous sommes restés dans un esprit de continuité. J’entends les arguments « le SDA est le stade du foot », bien entendu il a été conçu pour le foot, bien entendu que les supporters du GF38 se sont battus pour l’avoir, personne ne cherche à le nier. Je comprends aussi que pour eux ce soit leur « maison », c’est là qu’une partie de l’histoire de leur club s’est faite et j’imagine ce qu’on peut ressentir quand on a le sentiment de se faire mettre à la porte de chez soi.
Mais ce stade, aujourd’hui ce sont tous les contribuables grenoblois qui le payent et qui payent son surcoût, pas seulement les fans de foot et son utilisation ne devrait donc pas être le monopole d’un seul club d’autant que tout le monde était bien content que le FCG paye un coût élevé pour l’utiliser et ainsi amortir son coût ces dernières années.

Plus que le partage, le RK regrette que la priorité ne soit pas clairement établie en faveur du foot. Si les pouvoirs publics venaient à trancher dans leur direction, quels seraient selon toi les sentiments des supporters du FCG ?

Je parle pour moi : franchement je m’en fous tant que je peux supporter mon équipe. Je pense aussi que quelques anciens seraient heureux de retrouver Lesdiguières. Maintenant comme je te le disais je ne pense pas que ce soit à des supporters de décider de la priorité. Et ce qui m’embête aussi c’est la réflexion du RK sur une action à mener pendant FCG – Massy. Dans notre tribune on accueille de nombreux enfants, ce n’est pas le lieu pour assister à des bagarres ou à des choses comme ça. Cela me dérange aussi quand des supporters du rugby répondent sur les réseaux sociaux qu’ils les attendent. On n’est pas là pour faire la guerre. La situation doit se régler en bonne intelligence entre les clubs.

Penses-tu justement qu’aujourd’hui cette bonne intelligence soit possible ou que les deux clubs ne pensent pas plutôt à leur propre développement économique uniquement ?

Je ne peux pas parler pour le GF38. Je sais qu’il y a eu beaucoup de critiques de la part des supporters du foot contre Marc Chérèque. Aujourd’hui nous avons deux nouveaux président, Eric Pilaud et Michel Martinez. J’ai pu constater avec eux un retour à certaines valeurs, ils se sont rapprochés des supporters. Je le ressens, vraiment. Alors oui je veux y croire. Cette année c’est quoi, 3 doublons à gérer ? J’ai envie de croire qu’au sein des deux clubs il y a suffisamment de personnes intelligentes pour régler ça et repartir sur une bonne entente. J’ai déjà eu l’occasion de le dire aux supporters du foot : ils sont les bienvenus quand ils veulent dans notre tribune et inversement on n’a rien contre aller soutenir le GF38. On n’a pas à s’opposer.

Pour conclure un mot sur les jours de match. Cette année certains matchs du FCG risquent d’avoir lieu le jeudi… Comment percevez-vous ça en tribunes ?

Si les jours de doublon le GF38 pouvait rester le vendredi et nous être décalés au dimanche, ça nous arrangerait bien (rires). Ces questions de diffusion TV, ça nous gonfle aussi. On a un public familial, comment fait-on pour emmener les enfants au stade un jeudi soir ? Il y a des gens qui travaillent le lendemain à 4h aussi. C’est dommage que le supporter passe de plus en plus régulièrement derrière l’économique, peu importe le sport.

Leave a Comment