[Solidarité] Les ultras grenoblois ont rendu visite au personnel soignant du CHU Grenoble

[Solidarité] Les ultras grenoblois ont rendu visite au personnel soignant du CHU Grenoble

20 550€. C’est la somme récoltée par les supporters du Grenoble Foot 38, durant le confinement, en faveur du personnel soignant du CHU Grenoble Alpes. Après deux visites « d’urgence » au plus fort de la crise sanitaire, les ultras grenoblois lui ont rendu visite il y a quelques jours. Et ils se sont déplacés les mains pleines grâce à cet immense élan de solidarité et de générosité.

Francky, du Red Kaos, et Baviere, des Diables Bleus, sont de « corvée » média. Sous le regard amusé de quelques « indep’ », qui leur font « complètement confiance pour bien répondre ». Ils sont en tout une bonne vingtaine de supporters du GF38 à avoir répondu à l’appel, ce mercredi 24 juin, pour livrer différents services du CHUGA en matériel et produit du quotidien. Derrière les masques de rigueur on devine les sourires et le plaisir de se retrouver.

Au total 20 550€ ont été récoltés grâce à la mobilisation de toute la famille GF38, joueurs et club compris.
« Suite à une action commune de toute la Tribune Ouest, une première pour une opération de cette ampleur, qui a rassemblé Red Kaos, Diables Bleus et la GFC 1892 », rappelle Francky. « C’est la suite de la cagnotte solidaire lancée fin mars et qui s’est déroulée durant tout le confinement jusqu’au 11 mai. Depuis on a eu le temps de faire les courses et on a pu voir avec les cadres de service du CGU pour convenir d’une date pour ramener tout ce qui a pu être acheté. »

De quoi remplir plusieurs palettes avec plusieurs coffres et même un camion rempli de marchandises. « Des consommables, du mobilier (transats, chaises, tables), des cafetières, des micro-ondes, des radios… Des choses pour faciliter le quotidien du personnel soignant », détaille Baviere.

Le mouvement ultra grenoblois est un habitué des actions solidaires. Chaque année est ainsi menée une opération à destination de la Banque Alimentaire. Avec la crise du COVID19, c’est naturellement vers le personnel soignant, en première ligne pendant cette période, que se sont dirigées les pensées des supporters grenoblois.
« Notre volonté n’était pas de nous substituer à l’état mais de montrer que la solidarité prime sur l’individualisme et de rappeler le manque de moyens de l’hôpital public. La crise sanitaire a confirmé qu’il était important de mettre plus de moyens pour la santé, d’offrir un accès pour tous et que les inégalités sociales ne se reflètent pas également dans ce secteur », explique Baviere.

« Ce n’était pas qu’une histoire de crise sanitaire », confirme Francky. « Nous voulions venir en aide, très modestement avec nos moyens, sur la durée à des personnes qui travaillent dans des conditions difficiles, en étant mal payées. Cela s’inscrit dans la démarche solidaire du mouvement ultra. »

L’opération a été évidemment très appréciée au sein du CHU avec des services souvent même surpris de l’importance de la mobilisation. Et les liens créés ne devraient pas en rester là. Côté ultras, on a en effet la ferme intention d’inviter le personnel soignant à un match dès que cela sera possible. Histoire de continuer à réunir tout le monde derrière les mêmes couleurs : solidarité et générosité.

Leave a Comment