Des regrets pour le GF38 qui s’arrête en 8e de finale

Ils auraient mérité beaucoup plus au vu de la physionomie du match. Mais les Grenoblois se sont heurtés au réalisme strasbourgeois qui ont marqué sur leurs deux seules réelles occasions du match. Le parcours en coupe de France s’arrête donc en 8e de finale pour les hommes d’Olivier Guégan qui vont maintenant pouvoir se consacrer pleinement à l’objectif de cette deuxième partie de saison : la montée en Ligue 2.

Malgré un très gros match qu’il ne faudra pas occulter de la part des Grenoblois, le GF38 s’est incliné ce jeudi soir face au Racing club de Strasbourg en 8e de finale de la coupe de France. Les Isérois ont pourtant eu de multiples occasions et même dès la première minute par Julien Delétraz. À la pause, les Alsaciens étaient pourtant devant après l’ouverture du score de Stéphane Bahoken, oublié au second poteau.

Le scénario de la seconde période ressemblait cruellement à celui de la première. Grenoble a le ballon, Grenoble pousse, mais Grenoble se heurte tantôt à Oukidja dans les cages strasbourgeoises, tantôt à son poteau… et quand la balle finissait au fond des cages, c’était l’arbitrage qui l’annulait pour un hors-jeu de Florian Sotoca.

Sur un contre, Martin Terrier crucifiait Brice Maubleu à la 78e minute avant qu’Anthony Gonçalves, sur un coup-franc contré, n’aggrave le score. Un résultat final extrêmement lourd pour les Isérois qui n’ont pas à rougir de leur prestation et qui ont fait mieux que tenir tête à cette équipe de Ligue 1. Ils peuvent même nourrir de légitimes regrets au vu de la rencontre. Place maintenant au championnat avec un objectif : la montée en fin de saison.

Leave a Comment