Qui pour remplacer Eric Vandenabeele à Raon l’Étape ?

Qui pour remplacer Eric Vandenabeele à Raon l’Étape ?

On le sait déjà depuis quelques jours, Eric Vandenabeele sera suspendu pour le déplacement à Raon l’Etape. Un coup dur pour une défense grenobloise quasi imperméable ces temps-ci avec deux buts encaissés lors des huit derniers matchs de championnat). Faisons le tour des options qui se présentent au staff alpin :




L’option Fernand Mayembo : c’est non. Le joueur prêté par Niort avait été un excellent suppléant en janvier – à tel point qu’on se demandait si la hiérarchie pouvait être bousculée, mais entre sa sélection et ses pépins physiques, il n’est plus réapparu dans le groupe depuis des semaines. Il était encore en reprise en fin de semaine passée et n’a pas disputé la moindre minute avec la réserve non plus.  Même s’il venait être rétabli à 100%, son manque de rythme constituerait un sérieux frein. Option plus qu’improbable.

L’option jeunesse : Nathanël Dieng. enchaine les bonnes sorties avec la Une mais au poste de latéral droit, où il a exclusivement évolué en CFA. C’est pourtant un défenseur central de formation. Il a pour lui d’avoir des automatismes désormais bien rodés  avec son gardien et ses camarades défenseurs. Son repositionnement dans l’axe  n’handicaperait pas pour autant le flanc droit : Hugo Cianci est apte, il a joué 90 minutes avec la réserve dimanche dernier et son retour permettrait à Grenoble de pouvoir compter sur un joueur expérimenté supplémentaire.

L’option expérimentée – Il y en a un qui a déjà tenu le poste pendant de longues saisons, même si depuis l’an passé il s’est un peu excentré. Selim Bengriba ferait une option très crédible – à condition d’être à 100% physiquement, apparemment il était incertain samedi dernier même si cela ne s’est pas du tout ressenti pendant le match. Il faudrait alors lui trouver un suppléant côté gauche (Guégan, Keita ?) mais sa présence sécuriserait l’axe défensif.

L’option milieu – Ils sont quelques uns à avoir la capacité d’évoluer un cran plus bas dans l’entre-jeu alpin (Deletraz, Coulibaly). Mais là, à notre sens, on est plus sur du bricolage que sur une option mûrement réfléchie.

Les possibilités ne manquent en tout cas pas et de toute façon le bloc grenoblois dans son ensemble (on ne louera jamais assez les efforts défensifs d’un Sotoca, par exemple) a prouvé sa solidité cette saison.

 

 

Leave a Comment