Pape Camara (GF38), double plaisir

Pape Camara (GF38), double plaisir

L’habituel doublure de Brice Maubleu enchaînera une deuxième rencontre dans le costume de titulaire ce vendredi soir, lors de la réception de Troyes.




Il ne se départit jamais de sa bonne humeur mais Pape Camara avait encore plus de raison d’afficher un grand sourire cette semaine. D’un point de vue collectif Grenoble a enchaîné avec un troisième succès de rang pour grimper à la 5ème place du classement. Sur le plan personnel, le Sénégalais a profité de ses premières minutes en Ligue 2 de la saison pour se mettre en évidence, avec notamment deux parades décisives dans les dernières minutes de la rencontre à Nancy.

Pas question pour le portier de tirer pour autant la couverture à lui. « Je suis content de ma prestation à Nancy bien sûr mais je suis surtout content de la prestation du groupe. L’équipe a fait un bon match et pour ma part j’avais bien pu le préparer en disputant quelques jours avant le match amical contre Lausanne. »

« Pousser Brice vers l’avant »

Camara doit se contenter d’un rôle de doublure depuis son arrivée dans la capitale des Alpes. « C’est un peu délicat », concède-t-il. « Je me suis engagé ici parce que je n’avais plus de club et que je ne voulais pas faire une saison blanche. Le projet qu’on m’a présenté m’a convaincu. Max Marty m’a dit qu’il y avait un très bon gardien déjà là. Brice fait des bons matchs, fait partie tout le temps des meilleurs gardiens et on a fini trois fois meilleure défense. Il y a une hiérarchie, c’est logique, mais tout n’est pas acté. »

La concurrence est en tout cas extrêmement saine entre les deux portiers et bénéfique pour tout le monde. « Un de mes objectifs c’est de pousser Brice vers l’avant, ça m’oblige moi aussi à progresser. »

Au vu de sa prestation en Lorraine, Pape était en tout cas prêt à endosser le costume de titulaire en Ligue 2. « On s’entraîne comme on jouer donc moi j’aime bien tout le temps me préparer », explique-t-il. « Quand tu es doublure, il faut être prêt à rentrer à tout moment. Il peut y avoir des blessures, des cartons rouges… On ne sait jamais. Et puis il faut gagner la confiance de tes partenaires et prendre confiance en toi aussi lors des entraînements. »

Une confiance qu’il a renforcé la semaine passée et qu’il mettra à l’épreuve ce vendredi soir. « Ca fait plaisir d’enchaîner, comme pour tous les joueurs. On a tous envie de jouer. Et c’est une occasion pour moi de montrer qu’on peut compter sur moi, que je suis là. »

L’ultime rempart alpin reste également serein face à la lecture du classement. « Ca fait plaisir de nous voir à cette place mais l’ambition ça reste le maintien. De se maintenir le plus vite possible. » Pour accélérer le processus, trois nouveaux points face à l’ESTAC seraient les bienvenus. Et Grenoble pourra compter sur celui qui est plus qu’un simple n°2 pour y parvenir.

 

Leave a Comment