Olivier Guégan : « S’adapter aux conditions très compliquées »

À l’issue du dernier entraînement de la semaine avant le déplacement à Pau, le coach Olivier Guégan a donné son avis sur un match qui s’annonce indécis et bien difficile au vu du rythme imposé aux Grenoblois notamment.




Le calendrier est ainsi fait, c’est un peu frustrant. On avait donné très tôt notre accord à Pau pour jouer le jeudi en cas de doublon parce qu’on connaît très bien cette situation. Malheureusement, le match du Red Star a été décalé à samedi, donc il y a des sessions de travail en moins, des bobos à gérer. En plus, le terrain de Pau, c’est pour le rugby, pas pour le football. Il va falloir s’adapter, jouer en conséquence et s’adapter.

Si on veut être amenés un jour à évoluer en tant que professionnels, les conditions de déplacement sont évidemment à prendre en considération car elles sont très importantes. Le National, ce n’est pas le CFA : les déplacements sont plus longs. Si on devait y aller en bus, il fallait partir la veille et payer l’hébergement sur place donc c’est un confort pour les joueurs de partir le matin du match en avion.

Contre le Red Star, on a laissé deux points en route vu la prestation fournie. Mais on se déplace à Pau avec beaucoup d’humilité parce que c’est une équipe très engagée avec un jeu et une organisation particulière. Il va falloir être au niveau : au coup d’envoi, on a un point. À nous, au moins, de le conserver ou d’en ramener trois si possible. Les conditions vont être difficiles puisque le terrain est très abîmé. On va devoir jouer chez l’adversaire, aller à l’essentiel, être très bons sur coups de pied arrêtés, hermétiques défensivement et optimiser les occasions qu’on aura.

Il y a un plan de jeu qui est défini, les meilleurs du moment joueront mais tout le monde doit être concerné et aura sa chance. Il faut que les remplaçants soient performants sans vouloir trop en faire, il faut qu’ils jouent leur jeu.

1 Comment on this Post

  1. J’aime bien le discours du coach, il fait en sorte que tout le groupe soit concerné et ne manie pas la langue de bois.
    J’étais sceptique à sa nomination mais je suis surpris par l’homme : lucide, bon communiquant, bonne gestion de groupe et d’égos (vu de l’extérieur) et de la réflexion tactique. Par contre je ne comprends pas pourquoi Dieng est passé de titulaire indiscutable en fin de saison à la réserve ?

    Répondre

Leave a Comment