Olivier Guégan (GF38) : « C’est dans notre ADN de ne jamais rien lâcher »

Forcément heureux après la qualification de son équipe au bout du suspense, l’entraîneur Olivier Guégan n’en était pas moins conscient des limites montrées par le GF38 ce mercredi soir. Mais ses joueurs sont allés chercher des ressources insoupçonnées pour s’imposer contre Biesheim et se qualifier pour les 8e de finale de la coupe de France.




« On a fait preuve de caractère encore une fois, mais c’était dur ! C’est notre ADN, c’est comme ça : on sait qu’on a une équipe, un groupe, un staff qui ne lâche jamais rien. On ne fait pas tout bien, loin de là, comme ce soir : mais il y a une chose qu’on ne peut pas nous enlever, c’est qu’on a de la personnalité pour toujours y croire. Même en étant moins bien sur l’aspect athlétique, technique, on a réussi à se sortir du guêpier et à être au prochain tour, c’est l’essentiel !

On l’a vu hier soir avec Caen, une équipe de Ligue 1 qui jouait contre Canet-en-Roussillon, une N3 comme Biesheim, et qui a été poussé aux pénaltys aussi. Donc ça prouve qu’il n’y a pas de petite victoire. C’est important de passer pour les têtes !

C’est un beau petit clin d’œil de gagner aux pénaltys ! On n’a toujours pas perdu deux fois d’affilée donc je réitère le fait que ça prouve beaucoup de choses. On réenclenche une dynamique et à nous de la poursuivre.

Il va falloir avoir un tirage cohérent pour ne pas laisser trop d’énergie entre nos matchs de championnat. C’est sûr que jouer à domicile, ce serait l’idéal, mais il reste encore beaucoup d’équipes de Ligue 2 ou de National. Si on devait tirer un très gros, il y aura une débauche d’énergie et d’intensité supérieure au quotidien, mais moi je n’oublie pas que l’essentiel, à l’instant T, c’est le match de Dunkerque. Il ne faut pas se disperser et rester concentrés. On va savourer cette qualification déjà : dans la douleur, c’est encore meilleur ! »

Leave a Comment