Maxime Spano Rahou : « On joue tous les matchs pour les gagner »




Ce matin, avant le déplacement de Grenoble à Auxerre. Maxime Spano Rahou s’est présenté en conférence de presse. Voici les propos du capitaine grenoblois.

Déjà le dernier match de l’année 2018, quelle année pour le GF38 ! Il faut que le dernier match soit à l’image de votre année qui a été magnifique ?

Oui effectivement, je pense que tout le groupe a envie de finir sur une bonne note, surtout que cette année a été magnifique avec une montée et une très bonne première partie de saison en Ligue 2. On veut donc bonifier tout ça en finissant dans les cinq premiers, et ça passe par une victoire.

Début janvier, si on vous avait dit rendez-vous à la 5ème place de Ligue 2, vous y aurez cru ?

Honnêtement oui car le groupe a l’état d’esprit, la qualité qu’il faut. On est très bien entouré, on travail dans de bonnes conditions. Donc oui, j’y aurai cru. C’est que du bonheur, du positif. On va essayer de finir cette année par une victoire et ce sera la cerise sur le gâteau.

Est-ce qu’il y a encore de l’énergie ou ça commence à fatiguer ?

C’est sûr qu’après une grosse première partie de saison, il y a beaucoup de fatigue mais ça ira très bien sur le match. On gère très bien nos entraînements, avec du travail plus court mais plus intensif pour justement avoir beaucoup de gaz le vendredi et ça sera le cas ce week-end.

Vous avez tourné rapidement la page Paris FC ?

Oui, comme pour chaque match on l’a débriefé mais c’est du passé, on a appris de nos erreurs, notamment sur la première mi-temps. La défaite est derrière nous mais on ne l’oublie pas.

Auxerre gagne assez peu à domicile, fait beaucoup de matchs nuls. Alors que Grenoble est sur une bonne série à l’extérieur. L’objectif est de ramener la victoire ?

Oui, on joue tous les matchs pour les gagner. On sait que on peut viser autre chose que le maintien, même si on espère qu’il va arriver très rapidement. On sait aussi qu’il y a une bonne équipe de l’AJA avec de très bons joueurs, donc il ne faudra pas les prendre de haut. Mais bien sûr qu’on va là-bas pour prendre trois points.

Avec une dernière défaite à l’extérieur qui remonte au 3 septembre, il doit y avoir une certaine confiance au moment de se déplacer ?

C’est vrai que nos résultats à l’extérieur sont révélateurs de notre état d’esprit : on ne lâche rien. On va à Auxerre avec beaucoup de confiance mais pas d’excès.

C’est une constante de l’année 2018 d’aimer quand c’est compliqué ?

En effet, depuis que je suis là, le GF38 aime bien se mettre dans des positions comme ça. On aime quand il faut batailler, aller au combat ; et demain, comme toujours à l’extérieur, ce sera un combat. Et comme dit le coach, il y a très peu d’équipes qui ont une marge de manœuvre, mis à part peut être Metz et Brest. Ça ne se joue à rien et on va donc essayer de garder cet état d’esprit de combattants.

Une des forces de l’équipe, c’est la défense justement, comment expliques-tu cette solidité ?

On se connaît depuis longtemps, avec VDA ou même Coulibaly. Et Pierre Gibaud et Jérôme Mombris ce sont mis dans le moule, ils ont vite compris qu’on aimé bien défendre et pas prendre de buts. Et pour l’instant, l’association se passe bien.

Cela explique aussi les bons résultats à l’extérieur ?

Oui totalement, car il faut être solide à l’extérieur et partir avec l’idée de ne pas prendre de but. On a tous cette même envie et ça se ressent sur le terrain. On prend du plaisir à défendre et forcément, quand tu défends bien, les occasions suivent.

C’est juste une question d’envie la défense ou il y a quand même entre vous de la complémentarité ?

Forcément, il n’y a pas que l’envie. VDA et moi on se connait depuis trois ans, on se comprend, on se connaît par cœur et il y a certains automatismes. Après, ajouté à ça l’envie, la détermination et la qualité des joueurs, c’est un tout qui fait que ça marche aujourd’hui.

Mentalement, après cette année pleine d’émotions, comment tu sens le groupe ?

Le groupe vit toujours aussi bien, on est cinquièmes de Ligue 2. Aujourd’hui c’est que du positif et forcément, tout le monde vient à l’entraînement avec le sourire, même après une défaite. Et on va essayer de garder tout ça pour l’année 2019.

Sur le plan personnel, ta saison dernière a été tronquée par des blessures, là tu es titulaire et capitaine, j’imagine que tu es satisfait de ton début de saison ?

Oui, totalement. C’est vrai que l’année dernière j’ai vécu une saison noire, compliquée. Cette année j’arrive à enchaîner les matchs, je me sens bien physiquement et je pense avoir un bon rendement défensif. Être capitaine de l’équipe, ça me tenait à cœur donc j’essaye de jouer mon rôle au maximum. Aujourd’hui, je ne tire que du positif et je croque les matchs à pleines dents.

Martin Bornet

  1. […] Maxime Spano Rahou : « On joue tous les matchs pour les gagner » – il y a 5 heures […]

Leave a Comment